23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
14/07
CAN féminine 2022: les Lionnes parviendront-elles à battre les Super Falcons du Nigéria
14/07
Crise anglophone: l'armée annonce la mort du général ambazonien Field Marshall
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International

Révélation vient d’être faite par la Direction des impôts du ministère des finances dans une note. En effet, au cours des quatre derniers mois, la taxe sur les organismes à but non lucratif a rapporté des recettes additionnelles d’environ 500 millions de FCFA. 

 

Indiquons que cette taxe a été instituée par la loi de finances de 2022. D’après les termes contenus dans le texte, « Toute entité dotée de la personnalité juridique ou non, publique, privée ou confessionnelle, y compris les fondations, qui n’a pas pour but la recherche de bénéfices aux fins de distribution entre ses membres et dont l’activité n’est pas en concurrence avec celles réalisées par les entités à but lucratif ». Sont également concernés par ce texte, « les associations de toute nature, de droit ou de fait, les mutuelles, les clubs et les cercles privés ».  

Rappelons qu’en décembre 2021, cette disposition de la loi de finances avait fait débat lors de l’adoption du texte au Parlement. Pour la première fois, le Gouvernement allait alors taxer les tontines, dont le but de ces associations est souvent de permettre à chacun des membres de disposer d’un volume de ressources nécessaires à la réalisation d’un projet. La plupart de ces associations n’étaient pas jusque-là soumises à un régime d’imposition.

Innocent D H 

Le classement a été rendu public ce jeudi par l’instance faitière du football mondial. Le Cameroun perd ainsi une place comparativement au classement de mars dernier. Une perte qui intervient à quelques mois de la Coupe du monde prévue au Qatar.

 

Les Lions indomptables perdent une place au récent classement FIFA, pourtant, la qualification de l’effectif désormais entrainé par Rigobert Song Bahanag à la Coupe du Monde 2022, face à l’Algérie à Blida, ainsi que le match contre le Burundi ont contribué à faire gagner au Cameroun 4,47 points, à en croire la numérotation faite par la Fédération internationale de football association (FIFA).

Ces points nouveaux obtenus par le Cameroun n’ont pas été suffisants, mais, portent le score du pays de 1480,48 à 1484,95 points. S’agissant du Sénégal, il est le premier pays africain dans ce classement FIFA en occupant la 18ème place avec 1593,45 points totalisés grâce à 9,29 points de gagnés depuis le mois de mars 2022.

Le constat est clair dans ce classement, le Cameroun arrive derrière tous ses adversaires de la prochaine Coupe du Monde. En effet, le Brésil est premier de ce classement avec 1837,56 points. La Suisse qui dégringole s’adjuge la 16ème place avec 1621,43 points. La Serbie quant à elle est 25ème avec 1549,53 points.

Selon l’entraîneur Alain Owona, « Ce classement ne veut pas dire que le Cameroun n’a pas de chance. Dans les grandes compétitions comme la Coupe du Monde, l’issue des matchs est souvent incertaine. En plus, le Cameroun ne part pas au Qatar en victime résignée bien qu’au Qatar en victime résignée bien qu’il ne soit pas favori. Surtout que ça fait longtemps qu’on n’a pas traversé le premier tour de cette compétition ».

Innocent D H

L’examen les données de cette structure révèle que ses charges globales ont culminé à 66,09 milliards de FCFA en 2021 contre 52,2 milliards de FCFA l’année précédente, soit une augmentation de 13,89 milliards entre les deux périodes. Ce qui a impacté négativement le bénéfice de cet établissement public. 

 

Selon les données publiées le 23 juin dernier par la CSPH, son résultat net s’est chiffré à 4,2 milliards de FCFA en 2021. Ce qui implique une baisse de bénéfice de 72,1% comparativement au résultat de l’année 2020. Durant cet exercice, l’entreprise avait réalisé un résultat net de 15,1 milliards de FCFA. L’on apprend que ce rendement était un record puisque la CSPH avait quasiment triplé son bénéfice.

A en croire un expert, cette hausse des charges est due principalement à la hausse du moins perçue sur les importations de gaz domestique. Contrairement aux autres produits pétroliers à savoir : super, gasoil et pétrole lampant qui sont subventionnés par le budget de l’Etat, c’est la CSPH qui supporte la différence entre le prix réel du gaz et le prix de vente sur le marché local.

Selon la même source, ce moins perçue a augmenté du fait de la hausse du prix de gaz sur le marché international et de la hausse des quantités importées pour satisfaire une demande « sans cesse croissante » et que ne parvient à satisfaire la production locale.

Innocent D H

 

Lancé le 22 juin, il s’agit d’un programme de formation qui permet d’inculquer aux internautes l’utilisation responsable des médias sociaux.

 

 Phil Oduor, le responsable des programmes Meta Policy en Afrique subsaharienne se réjouit du lancement de ce programme au Cameroun : « Nous sommes ravis de lancer My Digital World ici au Cameroun. Ce programme a été conçu pour fournir aux jeunes et au grand public les compétences nécessaires pour naviguer dans les espaces numériques de manière sûre et responsable », exprime-t-il

Il convient de noter que cette initiative lancée au Cameroun par la firme américaine Meta bénéficie du concours de GIDICom, Digital Access et Positive Youths Africa. Articulé autour d’ateliers spécifiques dirigés par un formateur, le programme a pour objectif de former plus de 4 000 jeunes au total qui seront des dignes ambassadeurs de la firme pour une utilisation responsable des médias sociaux dans le pays.

Innocent D H

Le président régional du SDF en Allemagne Joseph Wanko affirme vouloir ouvrir une nouvelle page de son engagement militant.

Le Social democratic front (SDF) se trouve véritablement en ce moment dans une zone trouble. Le président régional du parti en Allemagne Joseph Wanko vient de saisir par voie de correspondance le Chairman Ni John Fru Ndi pour lui indiquer son choix de quitter les rangs de son parti. Se montrant reconnaissant pour toute la confiance placée en lui, il a affirmé qu’il était temps pour lui d’ouvrir une nouvelle page de son engagement militant.

Il convient de préciser que le SDF est secoué depuis les dernières nominations effectuées par le Chairman Ni John Fru Ndi. Hier 23 juin 2022; de hauts cadres du parti à l'instar de Robert Waffo, Jean Tsomelou l'ancien SG muté par lesdites nominations ont tenu une réunion à Mbouda qui a été sanctionnée par la rédaction d'une déclaration rendue publique. On a appris de ladite déclaration que ces cadres du parti de la balance désapprouvent les nominations du Chairman.

«Constatons :– Que certaines personnes nommées au sein du NEC ne remplissent pas les conditions de cinq (5) ans d’ancienneté requises et ne sont même pas militant du parti– Que la non observance du principe des consultations prévues par l’article sur-cité est une entorse à la procédure de nomination des membres de cet organe. Ces consultations n’ont jamais été faites, que ce soit dans les comités exécutifs régionaux ou au niveau de la cellule des conseillers», peut-on lire dans leur déclaration.  

Ces hauts cadres du SDF ne contestent pas uniquement les dernières nominations. Ils dénoncent aussi entre autres la gestion du parti qui de leur point de vue est devenue "opaque".

«Constatons– Que le Président National a unilatéralement par une note violé les résolutions du NEC en ce qui concerne notre participation aux élections municipales et législatives de 2020 ; l’investiture des candidats à ces élections sans passer par la cellule des conseillers ainsi que notre participation aux différentes fêtes.– Que jusqu’à ce jour le 1er Vice-Président National n’a pas présenté les rapports des élections municipales et législatives de 2020, de l’élection Présidentielle de 2018 ainsi que le retrait exigé de sa signature sur la pétition adressée au Congrès Américain», peut-on lire dans leur déclaration.

 

Le Tribunal arbitral du sport a fixé le nouveau délai au 30 juillet prochain.

Cette fois-ci, il faut attendre le 30 juillet 2022 pour connaître la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) sur le maintien ou pas de Samuel Eto’o Fils comme président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Le TAS a de ce fait saisi par voie de correspondance les personnes et le comité national olympique et sportif du Cameroun qui ont intenté une action pour débarquer Eto’o Fils à la présidence de la Fecafoot.

Il faut préciser que ce nouveau report intervient jusque 24h après la saisine du TAS par Me Sternheimer pour soulever la vacante de Samuel Eto'o à la présidence de la Fecafoot après sa condamnation en Espagne pour fraude fiscale. Il faut également noter que c’est la troisième fois que le TAS reporte cette sentence. Ce qui justifie ces reports c'est certains éléments nouveaux pertinents soulevés par des intimés en rapport avec cette affaire.

Le Président directeur général du Groupe L’Anecdote, Jean-Pierre Amougou Belinga, affirme avoir payé ses droits fiscaux en début de cette année à hauteur de 600 000 000 de FCFA.

 

Ce 23 juin 2022, le président directeur général (Pdg) du Groupe L’Anecdote, Jean-Pierre Amougou Belinga, a signé un communiqué dans lequel il informe l’opinion, du paiement de 1 700 000 000 FCFA représentant 15% de la somme réclamée par le ministère des Finances. Ayant été en conflit avec la Direction générale des impôts ces dernières semaines, le Groupe L’Anecdote par la plume de son président Jean-Pierre Amougou Belinga précise que cet acte démontre la bonne foi de son consortium et souhaite avoir un traitement fiscal équitable à celui appliqué à bon nombre d’entreprises basées au Cameroun.

Retrouvez ci-dessous sa tribune

Ce mercredi, une rencontre a eu lieu à Mbouda et les membres ont discuté à propos des récentes nominations faites par Bi John Fru Ndi, président national de cette formation politique. Certains participants ont même parlé de “dérives”. 

 

A l’issue de la rencontre, voici les résolutions qui ont été prises: 

1- Sur les violations multiples des textes du Parti :

- Considérant l’article 6.3 qui dispose « La qualité de membre est conférée au postulant par son inscription dans le registre de la Cellule du lieu où il réside normalement et est matérialisée par la délivrance d’une carte du parti »

- Considérant l’article 7.4 C(iv) qui dispose « pour être membre du Comité Exécutif National : Doit avoir milité activement sans interruption et s’être acquitté des obligations financières pendant cinq (5) années consécutives »

- Considérant l’article 11.2 a(ii) « Les Présidents des Commissions Permanentes et leurs adjoint sont nommés par le Président National, après une large consultation, sur la base de leur connaissance et leur expérience dans les divers domaines d’activités concernés ; »

- Considérant l’article 11.2 b (vii et viii) qui respectivement dispose que « Les Commissions Permanentes se réuniront en tant que de besoin, à condition qu’elles se réuniront au moins une fois par trimestre

Les réunions du «Shadow Government» se tiennent aussi souvent que de besoin, à condition que le «Shadow Government» se réunisse au moins une semaine avant chaque réunion du Comité Exécutif National pour examiner les rapports prêt à être présentés au dit Comité

- Considérant l’article 11.5 m qui dispose « La Cellule Nationale des Conseillers est l’Organe d’Investiture du Parti. Les dossiers d’investitures des candidats aux élections seront présentés et défendus par les Présidents Régionaux respectifs.

- Considérant l’article 13.5 (d) qui dispose « Le Trésorier National tient un compte bancaire distinct pour les fonds et les revenus du Parti. Les chèques tirés sur ce compte sont signés par lui et cosignés par le Secrétaire Général ou le Secrétaire National aux Affaires Financières. 

Il en est ainsi pour toutes les émissions de chèques et autres transactions financières ; outre sa propre signature, la signature de l’un des cosignataires suffit pour la validité de la transaction.

- Considérant l’article 18.5 C(viii) sur les pouvoirs et fonction du NEC qui dispose “En cas de vacance par le décès, démission, disqualification ou l’incapacité d’un membre d’un Comité Exécutif, ledit Comité Exécutif désigne un remplaçant sous réserve de ratification par le prochain Congrès, Conférence ou Assemblée selon le cas. Le responsable ainsi désigné reste en poste jusqu’à la date présumée de la fin du mandat de son prédécesseur”. 

 Constatons :

- Que certaines personnes nommées au sein du NEC ne remplissent pas les conditions de cinq (5) ans d’ancienneté requises et ne sont même pas militant du parti

- Que la non observance du principe des consultations prévues par l’article sur-cité est une entorse à la procédure de nomination des membres de cet organe. Ces consultations n’ont jamais été faites, que ce soit dans les comités exécutifs régionaux ou au niveau de la cellule des conseillers.

- Que depuis 2013 les membres des commissions permanentes n’ont jamais siégé tel que prévoit les statuts du Parti.

- Que l'article 18.5 donne les pouvoirs de cooptation exclusivement au comité exécutif national et non au président national. Et cette cooptation se fait dans le cadre d’une réunion statutaire dûment convoquée et sanctionnée par une résolution du NEC portant clairement les noms des personnes cooptés et non dans une conférence de presse.

- Pour le déplorer que le Secrétaire Général et le Secrétaire National aux affaires Financières ont vu leur signature exclue dans les comptes tel que l’exige les statuts.

- Pour le déplorer, le non-respect de la représentativité des femmes comme l'a relevé la Coordinatrice Nationale des femmes socialistes dans sa déclaration. Ce manquement ahurissant nous écarte des principes et valeurs défendus par le parti

2- Sur la violation des résolutions du NEC

- Considérant les résolutions du NEC du 10 août 2019 à Douala

- Considérant les résolutions du NEC de Novembre 2019 à Yaoundé

- Considérant plusieurs résolutions du NEC demandant les rapports sur l’organisation des élections ;

                                Constatons

- Que le Président National a unilatéralement par une note violé les résolutions du NEC en ce qui concerne notre participation aux élections municipales et législatives de 2020 ; l’investiture des candidats à ces élections sans passer par la cellule des conseillers ainsi que notre participation aux différentes fêtes.

- Que jusqu’à ce jour le 1er Vice-Président National n’a pas présenté les rapports des élections municipales et législatives de 2020, de l’élection Présidentielle de 2018 ainsi que le retrait exigé de sa signature sur la pétition adressée au Congrès Américain.

En conséquence de ce qui précède

1- Sur les violations des textes du parti

- Nous notifions le Président National de rapporter tous les textes signés le 7 juin 2022 et publiés le 16 juin 2022 devant une conférence de presse et de les présenter devant le NEC tel que prévoit l’article 18.5.

2- Sur la gestion opaque

- Demandons un audit externe pour apporter des clarifications dans les comptes du Parti

- Demandons à la banque de ne plus décaisser les fonds du Parti au profit des tiers qui n’ont pas qualité selon l’article 13.5 (b) qui stipule: 

“Le Trésorier National tient un compte bancaire distinct pour les fonds et les revenus du Parti. Les chèques tirés sur ce compte sont signés par lui et cosignés par le Secrétaire Général ou le Secrétaire National aux Affaires Financières. 

Il en est ainsi pour toutes les émissions de chèques et autres transactions financières ; outre sa propre signature, la signature de l’un des cosignataires suffit pour la validité de la transaction”. 

3- Sur le fonctionnement du parti

- Demandons la convocation d’un NEC pour fixer la date d’un congrès extraordinaire pour renouveler les membres du Comité Exécutif National et de revoir une fois de plus la politique générale du Parti.

- Réservons le droit d’entreprendre d’autres actions pour sauver le parti”.

Le maire de la ville d’Ebolowa Daniel Edjo’o parle d’un passif de plus de 250 000 000 FCFA.

C’est une information rendue publique par le confrère Cameroon tribune. Depuis le 21 juin 2022, la mairie d’Ebolowa est sous scellée. La faute à cet état de chose est qu’elle est débitrice auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS). On apprend qu’il s’agit en fait des impayés des cotisations sociales des employés.

«C'est un passif de plus de 250.000.000 FCFA qui court, selon de Daniel Edjo'o, maire de la ville d'Ebolowa depuis les années 2000. Toutefois, le maire reconnaît la dette, mais il souhaiterait continuer à fournir les services aux populations», rapporte Cameroon tribune.

Le maire a pris l’engagement de trouver des moyens pour régulariser la situation. Cependant, la CNPS maintient ses scellés, qui sont pour lui une façon de mettre une pression auprès de cette collectivité territoriale décentralisée, pour que la dette soit épongée.

Liliane N.

 

La Commission nationale anti-corruption a ouvert l’enquête à la suite de sa saisie par Me Akere Muna.

On n’a pas fini avec le scandale Glencore. Même si on remarque que depuis son apparition avec les noms des entreprises telles que la Sonara et le Snh, le gouvernement n’a pas fait de sortie officielle, il est qu’il intéresse les camerounais. Le confrère Le Jour dans son édition parue en kiosque ce 23 juin 2022 rapporte qu’à l’Assemblée nationale, le député SDF Joshua Osih avait plaidé pour la mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière .sur ce "dossier noir".

«Mon but en déposant une demande de résolution pour une enquête parlementaire n’est pas nécessairement pour que les gens aillent en prison. Je pense que le peuple a été spolié dans cette affaire. Glencore' et tous les complices doivent apporter des réparations à hauteur du montant sinon le double avec des pénalités. Je pense que le seul chemin pour y arriver c'est le parlement», a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien Le Jour.

On apprend ce matin, que la Commission nationale anti-corruption (Conac) a décidé d’enquêter. Elle a été saisie pour ce dossier par Me Akere Muna qui dès l’apparition de cette affaire a crié haut et fort au scandale.

«L'alerte lancée par l'ancien Bâtonnier, Akere Muna, pourrait révéler l’étendue de ce scandale financier au niveau local. Le rapport des enquêteurs est très attendu car Glencore a déjà plaidé coupable», a écrit le Le Jour.

Adolphe Moudiki le Directeur général de la Snh niait l’implication de l’entreprise dont il a la charge dans cette affaire. Alors qu’une filiale britannique du géant du négoce a officiellement plaidé coupable de sept chefs d’accusation de corruption dans le cadre d’opérations pétrolières dans cinq pays africains parmi lesquels le Cameroun. Les autres pays du continent sont la Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Soudan du Sud.

Liliane N.

 

 

Page 8 sur 1015






Sunday, 05 June 2022 11:01