23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
14/07
CAN féminine 2022: les Lionnes parviendront-elles à battre les Super Falcons du Nigéria
14/07
Crise anglophone: l'armée annonce la mort du général ambazonien Field Marshall

Dans un communiqué qui date du 11 juillet 2022, le ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba annonce le déchargement progressif de 185 000 mètres cube de carburant.

La pénurie du carburant observée dans certaines stations-services a poussé le gouvernement à l’action. Il convient de préciser que la situation était inquiétante le weekend dernier. Dans un communiqué qu’il a signé, le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) Gaston Eloundou Essomba rapporte que ladite situation a été causée par des questions de subvention des prix à la pompe.

«Ces perturbations sont dues principalement à l’importante  enveloppe de la subvention des prix à la pompe qu’il faut qu’il faut mobiliser en temps réel pour assurer les importations des produits pétrolier. Pour le seul mois de juin, cette subvention encore appelée manque à gagner s’élève à 80 milliards de francs CFA», peut-on lire dans le communiqué du Minee.

Toutefois, le membre du gouvernement Gaston Eloundou Essomba tient l’opinion informée du fait que sur instruction du Chef de l’Etat les dispositions ci-après ont été prises.

«Le Président de la République a instruit le gouvernement de mobiliser les ressources financières adéquates en vue d’assurer le paiement continu de cette subvention. La mise en œuvre de cette instruction a permis de déclencher depuis ce jour, 11 juillet 2022 le déchargement d’importants volumes de produits déjà disponibles dans nos eaux. Ainsi 28000 mètres cube de super, 22000 mètres cube de Gasoil et 12500 mètres cubes de jet A1 sont actuellement en cours de déchargement et mis progressivement à la consommation. Par ailleurs, des volumes supplémentaires de 88000 mètres cube de Gasoil et 35 000 mètre cube de super sont disponibles dans nos eaux et seront déchargés dans dans les prochains jours», peut-on lire dans le communiqué du ministre.

Liliane N.

 

L’équipementier français Le Coq Sportif pense qu’il y a eu une rupture abusive de son contrat avec la Fédération camerounaise de football.

Par voie de correspondance, l’équipementier français Le Coq Sportif a saisi la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) sur l’objet de la rupture de son contrat. Le Cop Sportif demande à la Fecafoot de revoir sa position et d’opter pour un arrangement à l’amiable. Il précise n’avoir manqué à aucun de ses engagements depuis le 10 janvier 2022 où le contrat a été signé.

Il convient de rappeler que la Fecafoot a décidé que Le Cop Sportif ne sera plus l'équipementier des sélections nationales de football. Et la décision va prendre effet au terme de la Coupe d'Afrique des Nations féminine qui se déroule actuellement au Maroc. Le 6 juillet 2022, la Fédération a lancé un appel à candidature international pour le recrutement d’un nouvel équipementier. Dans le communiqué de presse signé par le Secrétaire général de la Fecafoot Blaise Djounang, les marques intéressées étaient informées qu'elles ont jusqu’au 19 juillet 2022 pour faire parvenir leurs offres au siège de la Fédération.  

Liliane N.

La rencontre va se dérouler le 19 juillet à Téhéran, dans le cadre d’un sommet sur le cas de la Syrie et finira par un entretien bilatéral avec Recep Tayyip Erdogan.

L’annonce a été faite ce mardi par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il s’agira du deuxième déplacement de Vladimir Poutine à l’étranger, depuis le lancement de son offensive en Ukraine, fin février. 

Vladimir Poutine, le président turc Recep Tayyip Erdogan et le dirigeant iranien Ebrahim Raïssi participeront à “une réunion des chefs d’Etat garants du processus de paix” en Syrie, a déclaré M. Peskov. 

“En sus de cette réunion tripartite, il y aura également un entretien bilatéral avec Erdogan”le même jour, a poursuivi M. Peskov, sans donner de précision, alors que des pourparlers impliquant la Turquie sont en cours pour permettre aux céréales ukrainiennes d’être exportées par la mer Noire.

Le processus d’Astana

La Russie, la Turquie et l’Iran sont trois acteurs majeurs dans le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011. Ils ont lancé en 2017 le processus dit d’Astana, qui visait officiellement à ramener la paix dans ce pays. L’annonce du sommet de la semaine prochaine intervient au lendemain d’un accord à l’ONU portant sur l’extension pour six mois d’un mécanisme d’aide transfrontalière à la Syrie, dont Moscou avait initialement bloqué le renouvellement.

La réunion de Téhéran se tiendra aussi alors que M. Erdogan, qui bat le rappel de sa base électorale avant un scrutin présidentiel annoncé comme difficile l’an prochain, menace depuis des semaines de lancer une nouvelle opération militaire contre des combattants pro kurdes dans le nord de la Syrie.

Outre la Syrie, la rencontre bilatérale entre M. Poutine et Erdogan devrait être dominée par des discussions sur l’offensive russe en Ukraine. La Turquie, qui s’efforce d’entretenir de bons rapports avec Kiev et Moscou et se pose en médiatrice, a plusieurs fois proposé son aide pour exporter, via des couloirs maritimes sûrs, les céréales ukrainiennes bloquées en raison du conflit.

Cette proposition n’a été soutenue que d’une manière limitée tant par la Russie que par l’Ukraine.

Mais, qu’est-ce qui n’a pas marché ? Ce questionnement emprunte à notre parler familier, illustre à juste titre, l’expectative dans laquelle se trouve plongée l’opinion, après ce qui semble être un revirement moral de certains acteurs du domaine des Droits de l’Homme.

 

Ceux-là mêmes qui pendant toutes ces années de lutte contre l’agression terroriste sur notre sol, auront fondé leurs réputations et prospérité sur le soutien effrontément apporté à nos oppresseurs auxquels ils n’auront trouvé que des vertus. 

 

Pour ces gardiens d’une certaine conscience, en massacrant à tour de bras hommes, femmes et enfants dans les maisons, les champs et les routes, les terroristes faisaient œuvre de salubrité publique tout autant qu’en passant par les flammes les édifices publics, les biens privés, les écoles, les dispensaires, les structures médico-sanitaires et autres lieux de culte, en incinérant des malades sur leurs lits d’hôpital et des morts dans leurs cercueils, les égorgeurs de la bien-pensance humanitaire rendaient d’incommensurables services a l’humanité. 

 

Et pour faire bonne mesure, ces consciences obnubilées de calculs bassement lucratifs n’avaient de cesse d’imputer ces mêmes inhumanités à nos Forces de Défense et de Sécurité, sans s’épargner au passage, des reproches implicitement adressés à nos populations, pour leur attachement à nos institutions républicaines. 

 

Seulement, voilà ! L’on ne saurait conjuguer au passé, le passif de nos détracteurs les plus acharnés, sur la base d’une sortie épistolaire. Le faire reviendrait à manquer de persistance mémorielle, de perspicacité intellectuelle, et de clarté prospective. Oubli, superficialité et cécité nous exposant aux coups fourrés qu’il est permis de subodorer derrière cet écran de fumée.

 

Il est en effet avéré que les exploitants de la filière droit-de-l’hommiste sont depuis devenus des officines d’influence à la solde des plénipotentiaires de l’hégémonie globale. 

A partir de cette grille de lecture, il convient d’insérer le récent semblant de revirement à 180 degrés desdits entrepreneurs prépondérants, dans le registre des manœuvres de diversion psychologique, uniquement destinées à obtenir par la souplesse cognitive et émotionnelle, ce qui jusqu'à présent ne l’aura été ni par la pression, encore moins par la terreur.

Par ces temps d'ambiguïté où plane le spectre d’une conflagration d'ampleur planétaire, les camps en rivalité de virilité ratissent large dans la quête d’une piétaille devant alimenter leurs champs de bataille, quitte pour cela à donner l’impression de se renier publiquement.

Une inversion morale, une roublardise intellectuelle, une pantalonnade idéologique dont devra se méfier toute personne ayant sa cervelle solidement ancrée dans sa tête, plutôt que dans son ventre ou ses bras. 

En tout état de cause, et jusqu’à plus ample informé sur ce qui n’a pas marché, gardons vivace à l’esprit qu’embrasser son ennemi pour mieux l’étouffer, est un vieil axiome étranger aux peuples d’Afrique. Il est toujours en vigueur !

Capitaine de Vaisseau

ATONFACK GUEMO

Chef de Division de la Communication - MINDEF

Telle est la principale raison d’être de l’atelier de validation du rapport d’analyse des données de la Santé de Reproduction des adolescents et des jeunes au sein des formations sanitaires qui s’est tenu à Ebolowa il y’a quelques jours. 

 

Au cours de ces assises, la Direction de la Santé Familiale a fait une analyse des données collectées et relatives à l’accessibilité, ainsi qu’à l’utilisation des services par ce public cible, en cette période considérée comme cruciale de son existence. 

 

Au cours de la présentation des données et de l’analyse situationnelle des Unités de Santé de Reproduction des adolescents (Usra) au Cameroun, l’on a relevé que la plupart des Fosa visités ( Est - Adamaoua - Nord - Extrême Nord - Centre) ne disposent pas d’espaces dédiés aux adolescents et jeunes. 

 

De plus, 

 

Des préoccupations liées à la disponibilité des intrants et au plateau technique, pas toujours adéquat de certaines Fosa, viennent s’ajouter au déficit de formation du personnel dans le domaine. 

 

“Deux aspects prioritaires sur lesquels il faut agir en urgence, afin d’améliorer la performance des Usra avec un impact sur la réduction significative de la mortalité maternelle”, a laissé entendre l’un des experts invité dans le  cadre de cet atelier. 

 

Il a ajouté que “Cela passe par le renforcement de la Santé de la Reproduction des adolescents dans le système sanitaire, mais aussi par la mise en place des services adaptés aux adolescents ainsi qu’aux jeunes qui auront désormais une accessibilité plus aisée des différents soins”. 

 

Activités 

 

Au cours des travaux dont l’objectif était d’évaluer l’offre de services dans les Usra, de formuler des recommandations et d’apprécier l’opportunité d’extension des Usra à l’échelle nationale et auxquels ont pris part de nombreux partenaires et sectoriels, à l’instar de Vital Stratégies, Camnafaw, Unicef, Unfpa, Oms, Plan International Cameroun, Minjec…, le Directeur de la Santé Familiale a de prime abord, précisé les enjeux et les défis à relever par cette problématique…

 

Il faut également souligner que l’essentiel des travaux s’est déroulé dans les groupes;  Le rapport général, la lettre circulaire et la note d’information soumis en plénière ont fait l’objet d’amendements et de validation.  

 

N.R.M

Il s’agit là d’un nouvel élément de la coopération entre le Cameroun et l’Ordre souverain, militaire et hospitalier Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte. 

 

Et cette fois, c’est le Centre Rohan-Chabot de Ziling, construit dans le Département du Mayo-Tsanaga, Région de l’Extrême-Nord qui est à l’honneur. 

 

Présentation de la maternité 

 

Ce lundi, pendant la cérémonie officielle de rétrocession, Manaouda Malachie - ministre de la Santé Publique qui était à l’occasion, accompagné par une forte délégation, a découvert un bâtiment flambant neuf, constitué d’une salle d’accouchement, d’une salle d’observation à deux lits, d’une salle d’hospitalisation à trois lits, d’une salle de soins, d’une salle d’échographie, d’une salle de garde, d’une salle d’écoute, d’une buanderie et d’un bloc de quatre sanitaires. 

 

Le ministre de la Santé Publique a par ailleurs constaté qu’une ambulance médicalisée et déjà opérationnelle, est disponible pour toute éventuelle évacuation, vers une formation médicale mieux équipée; En cas de besoin, les parturientes auront droit à des soins plus intensifs. 

 

Le Docteur Manaouda Malachie a donc rencontré une équipe de professionnels mieux outillée, majoritairement composée de sœurs religieuses infirmières, présentes depuis la création de ce Centre; Elles seront dorénavant soutenues par quatre médecins mis à disposition par le gouvernement camerounais, à travers le Ministère de la Santé publique. 

 

Ce sont ces professionnels qui vont assurer les consultations prénatales, les accouchements ainsi que les soins post-partum. Tous ont pour ambition d’atteindre le cap de huit cent (800) accouchements par an et dans des conditions idoines. 

 

Et dans les discours prononcés à l’occasion de la cérémonie de ce 11 juillet 2022, les différents intervenants se sont accordés sur un point: “Avec cette nouvelle acquisition, la Région de l’Extrême-Nord a franchi un cap important dans le domaine crucial de la couverture santé”.

 

En rappel, 

 

Le Centre Rohan Chabot a ouvert ses portes en 1972 après deux années de travaux; Il a été construit sur une superficie de 100 hectares, dans la localité de Ziling, plus précisément à cinq kilomètres de Mokolo- Département du Mayo-Tsanaga.  

 

Ce fut d’abord une léproserie, qui plus tard devint un dispensaire, ensuite un atelier d’appareillage et de rééducation, et enfin, un Centre de nutrition pour jeunes enfants de familles déshéritées. 

 

De plus, 

 

Il est important de relever que cette Région est considérée comme celle ayant le plus fort taux de natalité au Cameroun, (quinze enfants par familles officiellement recensées); Le ministre de la Santé Publique et ses partenaires ont donc pensé qu’il devenait crucial de mieux sécuriser le processus de procréation et de régulation des naissances. 

 

Une résolution qui prend ancrage dans la décision prise par le Président de la République du Cameroun, en juillet 2018, d’octroyer une subvention d’un montant de 1.200.000 Euros, (Un million deux cent mille), sur crédit franco-camerounais C2D; Ladite subvention a été répartie entre la construction d’une maternité à Mokolo et la modernisation de l’Hôpital Saint Jean de Malte à Njombé. 

 

Retour historique 

 

L’Ordre Souverain et Militaire de Malte a été fondé depuis 1099, sous la dénomination de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il entretient depuis des années, un fructueux partenariat avec l’Etat du Cameroun et, au cours de la cérémonie de rétrocession de la maternité de ce lundi, les différentes parties ont redit leur volonté d’aller toujours de l’avant,  notamment dans le secteur de la santé, comme on peut le lire dans cet extrait du discours prononcé par le ministre de la Santé Publique:  

 

“L’inauguration de cette maternité voulue par les pouvoirs publics et construite avec l’aide déterminante de l’Ordre Souverain et Militaire de Malte au Cameroun, vient à coup sûr rehausser à la fois en termes de qualité, mais aussi de quantité, le plateau technique de prise en charge des femmes enceintes en particulier, mais généralement dans le domaine de la santé des populations dans le Département du Mayo-Tsanaga et de l’Arrondissement de Mokolo, en particulier”. 

 

Autre chose

 

Dans le cadre de la lutte contre le choléra, l’Ordre de Malte est présent aux côtés du Ministère de la Santé publique. Par ailleurs, l’ordre religieux a assuré plusieurs missions de soutien aux hôpitaux de Douala et Yaoundé, en charge du Covid-19 initié et contrôlé par l’OMS.

 

Nicole Ricci Minyem

Selon le communiqué signé par la nouvelle Secrétaire générale du SDF Me Adeline Djomgang, ces assises sont élargies aux Maires, députés et sénateurs.

Le 23 juillet 2022, le Social democratic front (SDF) actuellement secoué par des guerres intestines va se retrouver au siège régional du parti à Olezoa Yaoundé. «La présence de tous est obligatoire», précise la nouvelle Secrétaire générale du SDF Me Adeline Djomgang, compte tenu de l’importance des assises. Surtout que les maires, députés et sénateurs sont demandés auxdites assises. Il ne s’agira pas uniquement des membres du Comité exécutif national. Et la SG du SDF précise que la réunion sera présidée par le Chairman Ni John Fru Ndi.

Ce sont donc des assises qui vont se tenir dans un contexte inhabituel au SDF. Deux factions semblent se dessiner dans ce parti politique. Un qui est acquis au vice-président du parti Joshua Osih. Et un autre qui semble être du côté de l’honotable Jean Michel Nintcheu. Toutefois, il faut indiquer que la question des dernières nominations qui ont créé de nombreux remous sera sûrement débattue.

On se rappelle qu’à la suite de la publication des nominations faites par le Chairman, des hauts cadres du parti et autres militants ont sorti une déclaration dans laquelle, ils présentent leur réclamations, indiquent que Ni John Fru Ndi a violé les textes du parti et dénonce la gestion «opaque» du SDF.   

«Constatons :– Que certaines personnes nommées au sein du NEC ne remplissent pas les conditions de cinq (5) ans d’ancienneté requises et ne sont même pas militant du parti– Que la non observance du principe des consultations prévues par l’article sur-cité est une entorse à la procédure de nomination des membres de cet organe. Ces consultations n’ont jamais été faites, que ce soit dans les comités exécutifs régionaux ou au niveau de la cellule des conseillers…Constatons– Que le Président National a unilatéralement par une note violé les résolutions du NEC en ce qui concerne notre participation aux élections municipales et législatives de 2020 ; l’investiture des candidats à ces élections sans passer par la cellule des conseillers ainsi que notre participation aux différentes fêtes.– Que jusqu’à ce jour le 1er Vice-Président National n’a pas présenté les rapports des élections municipales et législatives de 2020, de l’élection Présidentielle de 2018 ainsi que le retrait exigé de sa signature sur la pétition adressée au Congrès Américain», peut-on lire dans leur déclaration.

Liliane N.

 

 

Dans une sortie au cours de laquelle il analyse les propos de Guibai Gatama - membre du Comité Exécutif de l’instance faîtière du football Camerounais, Me Christian Ntimbane Bomo fait appel à deux Articles contenus dans les Statuts de la Fecafoot: Les Articles 46 et 36

 

Analyse des textes de la Fédération Camerounaise de Football 

 

L’Article 46 des statuts de la Fecafoot précise que pour être éligible à la présidence de la Fecafoot, il faut remplir les conditions générales d’éligibilité prévues par les statuts de la Fecafoot. 

 

“ Pour être candidat à la présidence de la Fecafoot, tout camerounais des deux sexes âgé au moins de vingt - un (21) ans et au plus de soixante et dix ( 70) ans révolus et remplissant les conditions générales d’éligibilité prévues dans les présents statuts. 

 

Or, il découle que les seules conditions générales d'éligibilité prévues par les statuts de la Fecafoot sont prévues à l’Article 36. 

 

Article 36: Conditions générales d’éligibilité

 

  1. C) N’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté sans sursis supérieure à trois ( 03) mois; 

 

  1. D) N’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté assortie de sursis simple ou avec probation supérieure à six (06) mois. 

 

En d’autres termes, pour être éligible à la fonction de président de la Fecafoot, il ne faut pas avoir été condamné à une peine d’emprisonnement de plus de 03 mois. 

 

Ainsi celui qui a une condamnation de plus de 03 mois de prison, ce qui est le cas du président en exercice de la Fecafoot devient inéligible à la fonction. 

 

Maintenant quelles sont les conséquences de la condamnation pénale d’un président de la Fecafoot en cours de mandat? 

 

Article 36 des Statuts de la Fecafoot: “ Le poste de président sera considéré comme vacant en cas de décès, de démission, d’exclusion, ou si ledit président se retrouve en situation d’incompatibilité ou d’inéligibilité en cours de mandat…

 

Donc tous ceux qui prétendent que les conditions d’inéligibilité ne sont prévues ou effectives que pendant l’élection se trompent. Les conditions d’inéligibilité doivent aussi être respectées en cours de mandat…”. 

 

Respect de l’État de Droit 

 

Me Christian Ntimbane Bomo ajoute ceci: 

 

“Malgré les invectives des aficionados et autres passionnés émotifs de Samuel Eto’o Fils qui veulent murer au silence tous ceux qui ne partagent pas leur passion émotionnelle, parfois déraisonnée pour ce dernier, et vu l’importance du football dans la société Camerounaise et surtout de notre lutte pour la consolidation de l’État de droit, il devient impératif de donner sans états d’âmes, chaque fois que ce sera nécessaire, la position du droit dans les affaires de la Fecafoot. 

 

De go, Guibai Gatama a parfaitement raison sur le plan juridique de soulever le cas de la vacance à la présidence de la Fecafoot. 

 

En effet, Samuel Eto’o étant devenu inéligible à la fonction de président de la Fecafoot, il y’a vacance de droit à la présidence de la Fecafoot. Il revient donc à Céline Eko Vice - présidente de cette instance de l’occuper. 

 

A défaut, tous les actes posés par Eto’o Fils depuis sa condamnation devant la justice espagnole à une peine d’emprisonnement, sont juridiquement nuls et de nul effet”.  


N.R.M   

Dans un Communiqué de presse rendu public ce dimanche, le ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries Animales affirme sans ambages que ce qui est dit dans les réseaux sociaux est faux:  

 

“ Un texte publié dans les réseaux, sans vérification préalable, fait état d’une épidémie qui décimerait des bovins dans la Région du Nord - Ouest.  

 

Le ministre de l’Élévage, des Pêches et des Industries Animales dément catégoriquement cette fausse information dénuée de tout fondement, et destinée à créer la psychose. 

 

Le Minepia condamne avec fermeté cette manipulation de l’opinion, et tient à rassurer le public que les images qui accompagnent le texte, celles des animaux et de l’homme portant des éruptions cutanées ont été prises ailleurs qu’au Cameroun. 

 

Le ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries Animales invite par conséquent les populations à la sérénité et à continuer à consommer sans crainte la viande de bœuf régulièrement consommée par les services vétérinaires”.   


N.R.M

La Lionne indomptable Nchout Ajara Njoya affirme que pour la suite de la compétition, le Cameroun va jouer qu’importe l’adversaire.

C’est une Nchout Ajara Njoya visiblement fière du football développé par ses coéquipières et elle au cours du match contre la Tunisie. Il convient de rappeler que les Lionnes indomptables ont battu la Tunisie sur un score de 2 buts. Les Lionnes terminent donc 2ème de leur groupe et vont rencontrer en quart de finale la sélection nigériane. Ajara élue femme du match affirme que les débuts des compétitions sont parfois difficiles.

«Je suis très contente. Les débuts n’étaient pas faciles parce que nous avons débuté par des matches nul contre la Zambie et le Togo, mais les débuts de compétition sont parfois difficiles on avait souhaité être premier de notre poule, mais  maintenant peu importe l’adversaire qu’on aura on va jouer», a-t-elle déclaré en conférence de presse.

Quelques après le match, Nchout njoya Ajara a indiqué que le chemin reste long cependant le premier pas a été fait. La Lionne s'est montrée reconnaissante envers leurs supporters. 

«Toute notre gratitude envers vous tous supporters toujours soudés derrière nous, au staff et au président qui ont su placer les mots pour nous réveiller afin de  retrouver nos capacités habituelles. Bravo à toute l’équipe pour cette exceptionnelle prestation. Je vous aime, ensemble nous y arriverons »

 Il faut savoir que les Nigérianes pour leur dernière rencontre des huitièmes de finale ont joué contre le Burundi. Elles ont battu celles-ci avec un score de 4 buts contre 0. Elles ont terminé à la seconde place de leur groupe C. Le Nigéria a à son actif 11 victoires en 13 éditions organisées de la CAN féminine. Le dernier duel entre le Cameroun et le Nigérie remonte à la finale de la CAN féminine 2016. Les Lionnes indomptables s’étaient inclinées avec un score d’1 seul but concédé.

Classement final du groupe B :
1- Zambie : 7 pts (Q)
2- CAMEROUN : 5 pts (Q)
3- Tunisie : 3 pts (Q)
4- Togo : 1 pt

Liliane N.

 

Page 3 sur 1015






Sunday, 05 June 2022 11:01