25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International
  • Nécrologie: Ibrahim Boubacar Keïta, ancien président du Mali, est mort

Nécrologie: Ibrahim Boubacar Keïta, ancien président du Mali, est mort

lundi, 17 janvier 2022 09:48 Nicole Ricci Minyem

“Le président Ibrahim Boubacar Keïta est décédé ce matin à 9 heures à son domicile à Bamako”, a affirmé à l’Agence France-Presse (AFP) un membre de sa famille, dimanche 16 janvier.

Cette information a été confirmée par plusieurs membres de la famille et de l’entourage de IBK même si la cause du décès n’a pas été précisée. Il était âgé de 76 ans.

 

L’homme d’Etat

Entamée en septembre 2013, la présidence d’« IBK », comme il était couramment appelé, a largement coïncidé avec la tourmente dans laquelle le Mali était plongé depuis 2012. En août 2020, il a été renversé par des militaires qui défient aujourd’hui une partie de la communauté internationale.

La télévision publique malienne a annoncé qu’un programme des obsèques sera annoncé “ultérieurement”. Dimanche après-midi, la résidence de l’ancien président, située dans le sud-ouest de la capitale, était le théâtre d’un intense ballet de voitures de personnalités venues présenter leurs condoléances. Selon l’AFP, des policiers gardaient les entrées de la demeure.

Premier ministre de 1994 à 2000

Keïta, qui se réclamait de la gauche, a connu une ascension fulgurante lors des deux mandats d’Alpha Oumar Konaré, premier président de l’ère démocratique du Mali (1992-2002). “IBK” a notamment été premier ministre de 1994 à 2000.

Il se présente à l’élection présidentielle de 2002, mais n’arrive qu’en troisième position. Amadou Toumani Touré, dit “ATT”, un militaire à la retraite, l’emporte au second tour puis se fait réélire dès le premier tour en 2007, devant “IBK”. “ATT”est renversé en 2012 par un putsch censé enrayer la déroute de l’armée face aux rebelles indépendantistes et djihadistes dans le Nord.

A l’élection présidentielle de 2013, après l’intervention internationale lancée à l’initiative de la France contre les djihadistes, “IBK”, considéré comme un recours, tient sa revanche en accédant au palais de Koulouba, le siège de la présidence malienne. Il est réélu en 2018 face à Soumaïla Cissé, leader de l’opposition, mort en décembre 2020 du Covid - 19.

Sa présidence est marquée par une insurrection djihadiste liée à Al-Qaida dans le nord du pays. Des accusations de corruption, des élections législatives contestées et une économie en crise finissent par conduire plusieurs dizaines de milliers de personnes à manifester dans les rues de la capitale malienne en 2020 pour réclamer son départ.

Le coup d’Etat

Il intervient le 18 août 2020 a été suivi d’un deuxième en mai 2021. La junte conduite par le colonel Assimi Goïta a annoncé son intention de diriger le pays pendant plusieurs années, alors qu’elle s’était engagée auparavant à organiser, à la fin du mois de février, des élections présidentielle et législatives afin de permettre le retour des civils au pouvoir.

Outre la grave crise sécuritaire et politique que connaît le pays depuis le déclenchement d’insurrections indépendantistes et djihadistes en 2012, le Mali est aussi confronté depuis une semaine à de lourdes sanctions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. 

 

N.R.M

Leave a comment

Déclaration du gouvernement camerounais sur la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest suite aux allégations contenues dans le rapport…

Agenda

«March 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031






Sunday, 05 June 2022 11:01