25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Violence en milieu scolaire : L’honorable François Biba déplore une “jeunesse en perdition”

Violence en milieu scolaire : L’honorable François Biba déplore une “jeunesse en perdition”

jeudi, 12 mai 2022 10:11 Nicole Ricci Minyem

Lorsqu’on ne parle pas des poignards utilisés par certains “élèves” au sein des établissements scolaires, on parle de viol collectif ou encore de partouze, sans oublier les bagarres entre élèves et enseignants…

Des maux au sein d’un milieu qui aurait dû rester celui de l’instruction mais qui malheureusement semble être devenu celui d’une jungle au sein de laquelle on retrouve des bandits vêtus de la tenue de classe des élèves, engagés à tout mettre en œuvre pour détruire l’école au Cameroun.

Une situation qui a amené le député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale à faire cette sortie: 

 

“En moins de 24h, dans 3 établissements scolaires, des élèves ont été poignardés par leurs camarades. Lycée d'Ekite à Edéa, lycée bilingue de Bafoussam Ndiengdam, lycée Leclerc de Yaoundé. Des élèves de 1er cycle.

Où avons-nous échoué dans l'éducation de nos enfants? Nous nous devons de nous remettre en question en tant que parents. Ce phénomène en aucun cas, nous ne pouvons l'imputer à notre système scolaire.

La jeunesse va à la dérive : drogue, sexe, alcool, armes blanches, sectes,... Tels sont les nouveaux centres d'intérêts.

Plus que jamais, nous devons sensibiliser cette jeunesse face aux multiples dangers auxquels ils sont exposés. Les sensibiliser quant à l'apparence du bien-être sans aucun effort. 

Nous voyons bien aujourd'hui à travers le phénomène "Porta potty" que cette vie de luxe après laquelle la jeunesse court pensant acquérir sans aucun effort des centaines de milliers de francs, il s'agit d'un leurre.

Aucun bien acquis sans la force du travail n'est gratuit. Le travail est la clé de la réussite.

Le reste n'est que distraction, perdition et ruine de l'âme.

Il y a quelque temps, l'on préconisait la fouille systématique à l'entrée des établissements scolaires. Mais les élèves n'ont plus peur de leurs enseignants, la vapeur s'est plutôt renversée. 

On les voit taper sur les surveillants et narguer les enseignants. Après une enquête menée auprès du corps enseignant, l'on constate qu'ils sont tous unanimes sur le fait d'éviter tout conflit avec les élèves car "on ne sait jamais ce qui peut sortir de la poche ou du sac".

"Je prodigue mon conseil s'ils écoutent tant mieux, s'ils n'écoutent pas je ne force rien. J'ai mes enfants à faire grandir" telles sont les déclarations d'une enseignante.

Nous avons du pain sur la planche en tant que parents car, aujourd'hui nous devons combattre les nouvelles technologies qui portent le plus souvent des enseignements contraires à l'éthique et à la morale”.

 

N.R.M

Leave a comment

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des Etats de…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01