25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Dieudonné Essomba aux autorités : « Eviter dans toute politique foncière, de priver une Communauté de son espace vital »

Dieudonné Essomba aux autorités : « Eviter dans toute politique foncière, de priver une Communauté de son espace vital »

mardi, 24 mai 2022 13:01 Liliane N.

L’expert en questions d’économie Dieudonné Essomba affirme que priver une communauté de son espace vital, c’est l’acculer à une posture anthropologique de lutte pour sa survie.

Dans sa tribune qu’il a intitulée «la problématique des terres au Cameroun», l’économiste Dieudonné Essomba déconseille aux autorités, de priver une communauté de son espace vital. Il affirme d’entrée de jeu, qu’on doit savoir que la terre joue 3 rôles fondamentaux.

« La terre est un ESPACE VITAL, l’endroit où une Communauté vit et auquel elle est affectivement et spirituellement reliée. Cet espace porte la marque de la Communauté qui baptise ses divers lieux et leur donne une identité. Telle rivière a tel nom, telle montage a telle autre nom. Le lien affectif et spirituel est particulièrement fort, puisque c’est là que se sont enterrés  les ancêtres et c’est là que se font tous les rites.

La terre est aussi un FACTEUR DE PRODUCTION : on peut l'utiliser pour produire, pour y réaliser des infrastructures ou pour construire.

La terre peut enfin être un actif de spéculation : des gens achètent des espaces pour les revendre plus tard.

Quel que soit le cas, la première chose à éviter dans toute politique foncière est de priver une Communauté de son espace vital. Car à partir de ce moment, vous l’acculez à une posture anthropologique de lutte pour sa survie. La guerre n’est plus loin ! », a-t-il écrit.

Revenant sur le déguerpissement des populations à Dikolo Bali, Dieudonné Essomba indique que dans cette affaire, il ne faut pas s’arrêter à regarder si la perte de la terre est juridiquement fondée ou non.

« La loi importe assez peu devant l’anthropologie, autrement dit, la lutte pour la survie. Le plus important est qu’un peuple se retrouve sans terre.

Certains individus ne font pas la différence entre la loi et l’anthropologie : pour eux, si la loi leur donne une terre, qu’ils aient achetée ou non, la situation des populations qui occupaient l’espace ne les intéressent pas.

C’est une grave erreur ! La loi ne peut pas vous protéger devant des problèmes de cette nature : en effet, les immigrants mènent des activités généralement plus productives que les autochtones, ce qui justifie d’ailleurs leur déplacement.

Ce sont des  activités extrêmement vulnérables à l’insécurité : un simple acte terroriste dans un marché et l’activité est morte.. Il suffit donc d’un petite groupe d’autochtones décidés à récupérer leurs terres pour détruire tout intérêt économique de la ville », a-t-il ajouté.

Liliane N.

 

 

 

Leave a comment

L’homme qui a pendant longtemps nargué les autorités camerounaises, en s’auto proclamant président de l’état fictif de l’ambazonie s’est vue refuser une…

Agenda

«May 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  






Sunday, 05 June 2022 11:01