25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Culture
  • Littérature
  • Abakar Ahamat: Est - on vraiment “ chez - soi” partout où l’on se trouve?

Abakar Ahamat: Est - on vraiment “ chez - soi” partout où l’on se trouve?

lundi, 07 février 2022 13:30 Nicole Ricci Minyem

Telle est la principale problématique que pose l’ancien gouverneur dans son nouvel ouvrage, intitulé “ Nous sommes presque tous des déplacés internes” 

 

Il estime qu’après avoir eu la confirmation, "À son grand désarroi, que ce n’est pas une réalité exclusivement Camerounaise”, il dit avoir eu “la conviction que c’était notre maléfique malédiction.    

 

Résumé de l’ouvrage proposé par les “ Editions du Midi” 

 

“ Mais pour de vrai, en prenant en compte les réalités Camerounaises dans leur nudité première, qui peut se sentir ou s’estimer chez - soi sans risque de se faire rappeler à l’ordre et à la triste vérité?

 

Si un Camerounais peut s’estimer être chez - lui partout où il se trouve, il se trouvera, un jour, quelqu’un pour lui rappeler qu’il n’est pas chez lui parce que vivant dans une région qui n’est pas celle d’où il est originaire. s’il se rend dans son Arrondissement d’origine situé pourtant dans le même Département, il pourrait penser pouvoir enfin, être en paix parce qu’il est chez - lui.    

 

Malheureusement, il pourrait lui être démontré, au moment où il s’y attend le moins, qu’il n’est pas chez lui parce que ses parents sont originaires d’un village de brousse, bien éloigné du chef - lieu de l’Arrondissement qui n’est pas le chez - lui.

 

Arrivé dans le village de ses parents, alors qu’il se croit en sécurité parce qu’il est au “village”, on lui rappellera qu’il n’est pas chez lui parce que le quartier d’origine de ses parents est plutôt celui situé au bout dudit village.

Après ce long parcours, il sera enfin chez lui pour s’être établi au quartier d’origine de ses parents. Malheureusement, au détour d’une dispute, un cousin lui rappellera, sans aucune élégance, qu’il n’est pas chez lui dans “ cette concession” parce que la maison héritée par son père, actuellement dans un état de délabrement total était sur le terrain vague juste à côté de tel arbre vers le cimetière du village. Par conséquent, il n’est pas chez lui, ici, chez ses oncles. 

 

Alors, personne n’est, en réalité, chez - soi. Nous sommes tous des Déplacés Internes, déambulant de “ chez les gens” au “ chez les autres” qui peut pourtant être le “ chez les siens” sans pouvoir être vraiment le “ chez - soi” alors que,  légitimement, il se croyait depuis trop longtemps être partout “ chez - lui” dans le pays…”.


Nicole Ricci Minyem    

Leave a comment

Côme Damien Awoumou, le représentant permanent du Cameroun à l’Organisation des Nations unies s’est exprimé hier 11 mars 2020, au Conseil des…

Agenda

«May 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  






Sunday, 05 June 2022 11:01