25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Culture
  • Littérature
  • “Entre deux Can à la maison” ou revue historique du football Camerounais de 1972 à nos jours

“Entre deux Can à la maison” ou revue historique du football Camerounais de 1972 à nos jours

dimanche, 19 septembre 2021 04:59 Nicole Ricci Minyem

Du 9 janvier au 6 février prochain, le Cameroun va accueillir la 33ème édition de la Can Total 2021, cinquante ans après l’organisation de la 8ème édition qui s’était déroulée du 25 février au 05 mars 1972. Entre les deux époques, c’est un demi siècle d’anecdotes, de remises en question, de défaites mais aussi de victoires et, c’est ce que propose Georges Franky Ndjia à travers son ouvrage intitulé : “Entre deux Can à la maison”.

 

Une œuvre littéraire préfacée par Junior Binyam, qui revient entre autres sur les transformations considérables qui se sont opérées au cours des années avec un tournoi final qui est passé de huit (8) à vingt quatre (24) participants, avec une diffusion planétaire et des audiences cumulées au - delà de dix milliards de téléspectateurs.

L’ancien directeur de la communication à la Fédération Camerounaise de Football relève que dans cet intervalle, le Cameroun est devenu une référence du football africain et mondial.

D’abord avec la présence remarquée et remarquable de ses clubs, à l’instar du Canon de Yaoundé, l’Union de Douala, le Tonnerre de Yaoundé dans le palmarès des compétitions interclubs de la Confédération Africaine de Football, dès le milieu des années 70; Mais aussi les exploits et trophées de sa sélection nationale à partir de la Coupe du Monde de 1982 en Espagne...

Entre deux Can au Cameroun c’est également l’histoire d’une sélection qui avait été à l’origine d’un drame national le jeudi 2 mars 1972, en perdant à domicile face au Congo, la demi - finale d’une Can qui lui semblait pourtant promise…

Une défaite qui a causé un traumatisme collectif, que les Camerounais ont pourtant décidé de laisser derrière eux. Et pour atteindre cet objectif, ils ont pensé qu’il leur fallait au préalable avoir un nom de baptême et le choix s’est finalement porté sur “ Les Lions Indomptables du Cameroun”.

“Un nom prétentieux”, selon le préfacier de cet ouvrage qui soutient en outre que “Durant les années qui ont suivi, même la qualification pour une phase finale de Can s’apparentait à un mirage”.

En parcourant Entre deux Can au Cameroun”, le lecteur plonge dans les méandres de la reconstruction d’une équipe nationale de football; D’abord d’un point de vue sportif, avec le réarmement moral qui a été le moteur de chaque acteur au cours du demi siècle écoulé, au point de faire du “Lions fighting spirit” un référent. Une identité du sportif Camerounais en particulier et du Camerounais en général qu’on lui envie désormais.

“A cœur vaillant, rien n’est impossible; Cette transcendance qui semble habiter les Lions Indomptables subjugués, une fois revêtus des couleurs nationales…”, écrit Junior Binyam.

En plus des anecdotes, des explications ou clarifications et quelques inédits pour un legs à la postérité, Entre deux Can au Camerounc’est aussi la découverte des joueurs qui ont pris part à chacune des Can avec le Cameroun. Si certains sont inconnus du grand public, d’autres par contre sont tombés dans l’oubli, alors que chacun d’eux fait partie intégrante d’une épopée glorieuse et victorieuse en Coupe d’Afrique des Nations.

A titre d’illustration, Junior Binyam cite par exemple Ruben Felix Mamilo, Nicolas Makon, Jean Denis Mandengue, Bertin Olle, Richard Tchakoumang, Jean Dika Dika, Daniel Bekono, Pensée Michel Billong, Innocent Hamga, Michel Mahouve…

En annexe de l’ouvrage, on trouve aussi les couleurs et modèles des maillots arborés par les Lions Indomptables tout au long de ces cinquante dernières années.

Sommaire

L’ouvrage de Georges Franky Ndjia que propose les “ Éditions de Midi”, c’est 235 pages, douze (12)  chapitres aux titres révélateurs à l’instar de: 1970 - 1972 : Entrée en scène puis première Can; 1978 -1982: Des Lions Indomptables mais pas dompteurs; 1984 - 1990: Le roi Lion sur le trône de l’Afrique...2010 - 2015: Tumultueuse reconstruction; 2017: Raillés mais victorieux; 2018 - 2021: Glissement de date”.

Informations sur l’auteur

Georges Franky Ndjia est un ancien footballeur amateur Camerounais, devenu entraîneur de football. Il est diplômé en Sciences et techniques des activités physiques et sportives. Il occupe les fonctions de cadre d’E.P.S dans une structure déconcentrée du ministère de l’Education de Base et il exerce par ailleurs dans la communication.  

 

Minyem Nicole Ricci

 

Leave a comment

A cause du coronavirus et des mesures strictes par le gouvernement la cinquantaine de Camerounais à bord de cet avion ne peuvent…

Agenda

«February 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829   






Sunday, 05 June 2022 11:01