25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Les femmes membres du gouvernement outillées sur les fautes de gestion

Les femmes membres du gouvernement outillées sur les fautes de gestion

mardi, 05 mars 2019 14:11 Otric N.

Les Services du Contrôle supérieur de l’Etat ont organisé une séance de renforcement des compétences des femmes leaders lundi à Yaoundé. Une activité qui rentre dans le sillage de la journée internationale de la femme 2019.

 

Plusieurs rapports d’organismes de lutte contre la corruption évoquent régulièrement le concept, pour justifier des sanctions pécuniaires contre les managers: la faute de gestion. Cette notion-clé a des tentacules dans le management quotidien de nos entreprises et institutions. Les Services du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) ont saisi la célébration de la 34e édition de la Journée internationale de la Femme, pour organiser une séance de renforcement des compétences sur le sujet.

La rencontre a eu lieu hier à Yaoundé, sous la supervision de Mme Mbah Acha Rose Fomundam, ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat. Selon Cameroon Tribune, les participants se recrutaient parmi les femmes membres du gouvernement, les chefs d’entreprises publiques et parapubliques, entre autres.

La faute de gestion, à la lumière des exposés des experts du Consupe, trouve sa définition dans la jurisprudence et le cadre juridique existant, notamment la loi du 5 décembre 1974 relative au contrôle des ordonnateurs et gérants des crédits publics et des entreprises.

En effet, on peut la comprendre comme «tout acte, omission, négligence de l’ordonnateur contraires à l’intérêt de l’entreprise et ayant des conséquences préjudiciables aux intérêts de la puissance publique». De manière simplifiée, lorsqu’un chef d’entreprise, ordonnateur, gestionnaire, gérant de la fortune publique ou surveillant de crédits, commet une erreur, une imprudence, en exécutant ce qui n’avait pas été prévu par les dispositions légales. A titre d’illustration, l’engagement d’une dépense sans visa ou autorisation préalable de l’autorité compétente, sans crédit disponible ou délégué, ou sans pièces justificatives suffisantes.

De même, la violation des statuts et règlements intérieurs de l’entreprise ; la passation des marchés sans appel à concurrence ; l’utilisation à des fins personnelles des agents ou biens de la structure, alors que ces avantages n’ont pas été légalement octroyés ; le recrutement d’un agent en infraction à la réglementation en vigueur, sont autant de cas de fautes de gestion retenus contre les managers.

La séance de renforcement de capacités organisée par le Consupe, a permis de lever un pan de voile sur cet axe sensible de la gestion quotidienne des entreprises et institutions. Et comme l’a rappelé Mme Mbah Acha Rose Fomundam, l’objectif était d’éviter des pièges aux femmes leaders, dont la compétence et l’efficacité dans le management sont aussi attendues, au même titre que les hommes.

Otric N.

Leave a comment

La Lionne indomptable Nchout Ajara pense que cette mesure est nécessaire parce que le Coronavirus doit interpeller tout le monde. Nchout Ajara…

Agenda

«February 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829   






Sunday, 05 June 2022 11:01