25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Economie
  • Finances
  • Engagement envers le FMI : Le Cameroun va mettre les sociétés d’Etat sous contrats de performance à compter de 2023

Engagement envers le FMI : Le Cameroun va mettre les sociétés d’Etat sous contrats de performance à compter de 2023

samedi, 09 juillet 2022 08:24 Innocent D.H.

L’annonce est contenue dans une circulaire signée le 6 juillet 2022 par le Ministre camerounais des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze. En effet, le document régit les contrats de performance entre l’Etat et les établissements et entreprises publiques.

 

Le document signé du Minfi est assorti d’un chronogramme révélant qu’à compter du 1er janvier 2023, et ce jusqu’au 31 décembre 2024, tous les établissements et entreprises publics seront mis sous contrats de performance.

A travers cette démarche, il est clair que le Gouvernement, respecte ainsi un engagement pris devant le Fonds monétaire international (FMI). C’était lors des négociations relatives au programme économique et financier triennal (2021-2024) actuellement en cours entre cette institution financière et l’Etat camerounais.

Dans un rapport officiel, le FMI suggère : « Ces contrats de performance doivent préciser les obligations de service public, les coûts unitaires (comme base de versement des subventions) et les indicateurs mesurables requis de volume de production et qualité de service ». A en croire, l’institution de Bretton Woods, outre la production de piètres résultats, les entreprises et établissements du portefeuille de l’Etat au Cameroun, sont des gouffres à sous car ils reçoivent régulièrement d’importantes subventions de la trésorerie publique sans obligation de résultats.

Le Ministre Motaze écrit : « Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de la réforme des entreprises et établissements publics conduite par le Gouvernement depuis 2017, en vue de la maîtrise du pilotage et de la gouvernance de ces entités publiques, il a été donné de constater la faible performance des établissements et entreprises publics dans l’accomplissement de leurs missions statutaires et dans la génération de profits ; le poids important de ces structures sur les finances publiques, à travers des opérations d’apport de trésorerie, de subventions ou de recapitalisation par l’Etat, dont la responsabilité pourrait être appelée du fait du passif global et de l’encours importants des engagements financiers de ces structures ».

Pour redresser la pente, le Gouvernement camerounais entend donner une nouvelle dynamique à travers des contrats de performance, dont la stricte implémentation et l’évaluation rigoureuse, devront permettre à ces entités publiques, « d’atteindre un niveau de performance souhaitable dans leurs secteurs d’activités respectifs, et occuper une place centrale dans l’impulsion du programme de développement du Chef de l’Etat porté par les politiques publiques et mis en œuvre par le Gouvernement », précise le Minfi dans sa circulaire.

Innocent D H

Leave a comment

Les raisons évoquées par Abdel Bah sont simples : « Suite à la préoccupation croissante liée au virus COVID 19 et au…

Agenda

«November 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    






Sunday, 05 June 2022 11:01