25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Société
  • Education
  • Le gouvernement épinglé après les épreuves controversées du Baccalauréat ESG 2021

Le gouvernement épinglé après les épreuves controversées du Baccalauréat ESG 2021

mardi, 15 juin 2021 16:26 Nicole Ricci Minyem

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, la député du Nyong et Kelle, Rolande Ngo Issi, introduit son propos en des termes assez virulents : « Laissez nos enfants, ils ne sauraient être le terrain de votre inconséquence… ». Cette sortie fait suite au désordre constaté dans certaines épreuves soumises aux candidats au baccalauréat de l'enseignement général.

 

Je suis très choquée de voir combien le gouvernement à travers le ministère des Enseignements Secondaires pour le cas, engloutit la formation de nos enfants pour des orientations inavouées.

L'épreuve D'histoire présentée aux candidats au Baccalauréat session 2021 est une pure provocation et une organisation stratégique à décimer nos futurs cadres.

Car comment comprendre que l'Approche Par les Objectifs jugée obsolète par le gouvernement, remplacée par l'Approche Par les Compétences entrée en vigueur depuis quelques années déjà, après de multiples formations et séminaires, se voit fonder la conception de l'épreuve de cette année.

Il faut rappeler que la nouvelle approche oriente les relations enseignants apprenants dans un construit permanent. En réalité, le rôle de l'enseignant est devenu que celui du facilitateur et l'élève deviendra un apprenant responsable plus autonome capable d'apprendre par lui-même. Le but étant de façonner une élite de qualité et compétente.

Lire aussi :  Scandale du Baccalauréat : La ministre des Enseignements secondaires sur le banc des accusés

Cette approche pédagogique après mise en vigueur, a été intégrée dans toute la chaîne éducative et les évaluations ont respecté les prescriptions gouvernementales.

Grande curiosité, les candidats au baccalauréat session de 2021 se sont vus soumis à la pénible épreuve d'être évalués selon l'Approche par les Objectifs, ce qui nous suscite des interrogations:

Peut-on évaluer un élève sur ce qu'il n'a pas vu ?

Avez-vous demandé aux enseignants de pratiquer les deux Approches?

Vos objectifs sont ils planifiés?

Je demande donc au Ministère des Enseignements secondaires et à l'Office du Baccalauréat de prendre toutes les dispositions pour corriger cette grave dérive et que cela ne se reproduise plus jamais. Trop c’est trop » !

Son cri sera-t-il entendu ?

On aura tôt fait de répondre par la négative étant donné que ceux qui ont décidé de proposer cette épreuve aux candidats savaient parfaitement que les enfants n’ont reçu aucun enseignement par rapport à cette méthodologie, mais cela ne les a nullement arrêté.

La surprise des enfants en salle d’examen, devant cette épreuve était dès lors prévisible et l’on a bien envie de se poser d’autres questions, quelle est la portée du choix fait par le ministère des Enseignements secondaires et l'Office du Baccalauréat ?

Quel sera l’impact lors de la proclamation des résultats ? Comment peut –on mettre des enfants dans une situation qui risque d’avoir un incident majeur pour eux alors qu’ils ont passé une année entière à se préparer ?

 

Nicole Ricci Minyem   

 

  

 

Leave a comment

Le Conseil national de la Communication (CNC) s’est tenue le 5 avril dernier à Yaoundé, la capitale camerounaise. Les conclusions de ce…

Agenda

«May 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  






Sunday, 05 June 2022 11:01