25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • René Emmanuel Sadi sur RFI: «Le gouvernement camerounais n’a fondamentalement rien contre le MRC»

René Emmanuel Sadi sur RFI: «Le gouvernement camerounais n’a fondamentalement rien contre le MRC»

vendredi, 01 février 2019 17:22 Otric N

Cependant, estime le ministre de la Communication, «le MRC n’est pas un parti à part. C’est un parti qui doit nécessairement prendre sa place, toute sa place, jouer son rôle. Mais ceci, le MRC doit le faire dans le respect des lois de la République».

René Emmanuel Sadi était l’invité de RFI ce vendredi. Il a été interrogé sur les derniers évènements politiques survenus au Cameroun, notamment la marche «illégale» du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et ses conséquences.

Selon le membre du gouvernement, les arrestations lors de la marche du 26 janvier dernier, ainsi que celles des leaders de ce parti politique de l’opposition ne sauraient traduire un durcissement volontaire des autorités camerounaises à l’égard du MRC. «Ce que l’on constate, c’est que dès le lendemain de l’élection présidentielle, le 7 octobre dernier, le MRC a véritablement choisi de s’inscrire dans une logique systématique de contestation, de provocation, de remise en question d’une élection qu’il n’a pas gagnée, d’une élection qu’il ne pouvait pas gagner en toute logique».

«Or, poursuit René Emmanuel Sadi, cette posture se traduit depuis lors par des incitations au désordre, à la révolte, à l’insurrection, des manifestations non autorisées dont le paroxysme aura été ces manifestations de samedi dernier [26 janvier] dans quelques villes au Cameroun et à l’étranger, notamment à Paris et à Berlin. A Paris et Berlin, nous avons tous été témoins d’une violence inouïe, perpétrée par les militants du MRC. La mise à sac de nos ambassades. Ils ont évidemment franchi le seuil de l’intolérable, de l’inacceptable. Devant tant de violence, tant d’actes de vandalisme, tant d’exactions, le gouvernement camerounais prend ses responsabilités et dit non à celles et ceux qui s’obstinent à semer le désordre».

Le ministre de la Communication affirme mordicus que les casseurs des ambassades du Cameroun à Paris et à Berlin sont des membres du MRC de Maurice Kamto. «On a vu dans nos ambassades des militants brandir des fusils de monsieur Kamto et se réclamant du MRC. Nous savons que ceux-ci participent d’un agenda qui a été rendu public. Il est absolument, je crois, de mauvaise foi que de dire que ce ne sont pas les militants du MRC qui ont mis à sac nos ambassades à l’étranger», explique monsieur Sadi.

Concernant ce qui est dit par rapport aux balles réelles qu’auraient utilisé les forces de l’ordre pour disperser les manifestants samedi dernier, René Emmanuel Sadi affirme sans ambages:  «il n’y a pas eu de tirs à balles réelles. Nos forces de maintien de l’ordre ont toujours fait montre de professionnalisme. Les balles utilisées pendant ces manifestations étaient des balles non létales, c’est-à-dire qui ne tuent pas. C’est celles auxquelles toutes les forces de maintien de l’ordre, à travers le monde, ont recours dans ce genre de situation. Il n’y a pas eu d’usage de balles réelles contre les manifestants».

Leave a comment

Des citoyens rencontrés ce dimanche matin dans les rues de la capitale camerounais ont accepté de s’exprimer sur les troubles en cours…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01