25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Résolution de la crise anglophone : « Le dialogue n'a pas encore été entamé », Joshua Osih

Diplomatie : Israël se dit «choqué» par les propos antisémites tenus par Jean de Dieu Momo

lundi, 04 février 2019 13:27 Liliane N.

L’ambassade de l’Etat d’Israël à Yaoundé s’est dite « choquée » par les propos antisémites tenus par Jean de Dieu Momo, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, lors de l’émission télévisée "Actualité Hebdo" diffusé les dimanches sur la CRTV, la chaîne nationale.

Le dimanche 3 février 2019, au cours d’un entretien télévisé sur la CRTV, Jean de Dieu Momo a déclaré qu’en «Allemagne, il y avait un peuple qui était riche, qui avait tous les leviers économiques, c’était n’est-ce pas, les juifs et qu’ils étaient d’une arrogance… telle que les allemands se sentaient frustrés. Puis un jour est venu au pouvoir un certain Hitler qui a mis ces populations-là dans des chambres à gaz ». Le Ministre Momo établissait ainsi un parallèle avec la situation actuelle du peuple Bamiléké et les débats enflammés autour du tribalisme.

Dans un communiqué qui date de ce lundi 4 février 2019, l’Ambassade israélienne a déploré ces propos « qui constituent une grande déception au regard des relations bilatérales qui existent entre le Cameroun et Israël ». L’Etat hébreux se dit «outré par cette sortie »,  « condamne fermement ces propos » et demande des « excuses immédiates ».

Rappelons que dans une série de messages postés sur sa page Facebook entre fin octobre et début novembre, Jean De Dieu Momo avait accusé la communauté Bamiléké dont il est originaire d’être responsable de la dérive tribaliste observée après l’élection présidentielle.

Le leader du PADDEC a semblé avoir retrouvé le bon sens. La dernière publication de l’homme politique sur sa page Facebook tirait la sonnette d’alarme d’une situation extrêmement volatile et en appelle à l’apaisement. « Notre pays coure un grave danger génocidaire. Nous devons tous nous calmer et nous regarder fraternellement pour cerner les problèmes et y apporter une solution. J’en appelle à la retenu de tous », a écrit Me Momo.

L’homme politique qui a soutenu la candidature de Paul Biya lors du dernier scrutin présidentiel, « suggère des assises nationales pour nous parler de nos frustrations tribales ou régionales». Il rappelle qu’« aucune tribu ne peut gouverner seule ce pays et les Entrepreneurs Tribalisco politiciens doivent prendre conscience de graves dangers qu’ils font courir à notre peuple par leur irresponsabilité. Les frustrations sont graves de part et d’autre de ndelele à Yokadouma, d’Abongbang à Fongo Tongo, de Bertoua à Kousseri, de Bafoussam a Betare Oya ».

« Prenons conscience des inégalités dans le traitement des uns et des autres et apportons y une solution pour ne pas donner plus de visibilité aux Entrepreneurs de Guerre qui émergent dans notre société depuis quelque temps », indique Jean De Dieu Momo.

Liliane N.

Leave a comment

Le 27 août 2021, le Centre pasteur du Cameroun a fait une note annonçant l’expansion du variant Delta dans la capitale. Olive…

Agenda

«June 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930






Sunday, 05 June 2022 11:01