25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Violence policière sur le député Nourane Foster: le PCRN son parti politique condamne

Affaire MRC : Maurice Kamto devant la cour d'appel ce mardi

mardi, 26 mars 2019 08:37 Mfoungo

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sera devant les magistrats de la Cour d'appel du centre ce 26 mars pour la suite des procédures en Habeas Corpus.

 
 
Le bras de fer judiciaire se poursuit. Les dirigeants du MRC ne démordent pas. Ils sont déterminés à aller jusqu'au bout des différentes procédures pour que justice soit rendue à leur endroit. 
 
L'on se souvient que le 07 mars dernier, le juge d'instance avait refusé d'accorder l'Habeas Corpus au candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Maurice Kamto, et ses partisants dont : le  président de l'association ''Agir'' et actuel conseiller spécial du Chef  de l'Etat aux affaires économiques, Christian Penda Ekoka ; l'honorable Albert Dzongang ; l'ancien maire de Djombe-Penja, Paul Éric Kingue le président du MPCN ; le Professeur et trésorier national du MRC Alain Fogue, le cadre du MRC Célestin Djamen, et l'artiste Gaston Serval ABE dit Valsero. 
 
La procédure en Habeas Corpus vise simplement la libération de ces différents acteurs politiques. Les militants du MRC, de même que leur président dit avoir rempli toutes les conditions précédemment demandées par la loi pour obtenir un Habeas Corpus.
 
Ce mardi le 26 mars 2019 va donc se tenir devant la Cour d'Appel du Centre à Yaoundé, l'audience consacrée à l'examen des requêtes d'appel contre les 07 premières étonnantes et incompréhensibles décisions de rejet d'Habeas Corpus du 07 mars 2019. 
 
La question qui revient est celle de savoir si vraiment les membres du MRC pensent qu'ils vont pouvoir sortir de cet étau judiciaire qui semble vouloir se refermer sur eux. Manifestement, les acteurs qui contestent la décision de l'organe juridique suprême en matière électorale, sont prêt cette fois ci à considérer celle d'une juridiction inférieure. Ceux là qui par leurs actions de revendications d'un hold-up électoral ont par leurs militants, entraîné des dégâts matériels et posé des actes de vandalisme dans les ambassades du Cameroun en France et en Allemagne.
 
Toutefois, les partisans du MRC qui observent depuis plusieurs mois maintenant la manière dont sont traités leurs leaders, n'ont pas dit leur dernier mot quant à cette situation de crise. Comme c'est très souvent le cas, ils seront une fois de plus très nombreux ce mardi au palais de justice du centre administratif de Yaoundé pour accompagner leurs mentors. Habeas Corpus ou pas, pour eux le combat continue.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment

La célèbre romancière camerounaise a livré son point de vue sur les circonstances de blessures par balles de certains marcheurs. Dans sa…

Agenda

«February 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829   






Sunday, 05 June 2022 11:01