25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Judiciaire
  • Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe le 29 novembre 2021 pour audition

Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe le 29 novembre 2021 pour audition

vendredi, 26 novembre 2021 16:02 Innocent D.H.

Dans un communiqué diffusé dans la presse ce 25 novembre 2021, la Ministre déléguée à la présidence de la République chargée du Contrôle supérieur de l'Etat, Mbah Acha Rose Fomundam convoque Lazare Atou, promoteur du cabinet éponyme, et huit autres personnes pour « affaires urgentes les concernant ».

 

Selon Mbah Acha Rose Fomundam, ces personnes doivent se présenter le lundi 29 novembre 2021 à 10 heures à la porte A15 du secrétariat permanent du Conseil de discipline budgétaire et financière des services du Contrôle supérieur de l’État. C’est à cette instance que sont souvent convoqués les gestionnaires publics soupçonnés de fautes diverses ou de malversation financière.

Le Consupe a ainsi décidé de passer à l’étape des auditions dans le cadre du contrôle de la gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État (Office national de commercialisation des produits de base [ONCPB], Office national des ports du Cameroun [ONPC] et la Régie nationale des chemins de fer du Cameroun [Régifercam ou RNCFC]) par le Gabinet Atou.

Dans son communiqué Mbah Acha Rose Fomundam précise qu’elle convoque « les acquéreurs des immeubles entre 2006 et 2021 », dans le cadre des travaux de la mission spéciale de contrôle et de vérification de la gestion des actifs résiduels de l’ex-ONPC, instruit par le chef de l’État.

Si l'on s'en tient à l'actualité, il est clair que cette convocation au Consupe se déroule dans un environnement conflictuel. Lazare Atou, administrateur général de son cabinet, a saisi, le 8 novembre 2021, le président du tribunal administratif du Littoral de deux requêtes contre le ministre délégué à la présidente de République chargé du Contrôle supérieur de l’État. La première est un sursis à exécution de sa correspondance du 17 septembre 2021 relative à l’audit de la gestion des actifs des ex-ONCPB, ONPC et RNCFC et la seconde, un recours contentieux en annulation de la même correspondance.

Rappelons également qu'en juillet 2019 M. Atou s’était déjà opposé à une mission du Contrôle supérieur de l'Etat. En effet, arguait-il, qu’une mission de cette institution avait déjà séjourné dans son cabinet pendant six ans (2012-2017) en vue de la vérification de la gestion depuis 2006, de l’ensemble de ce patrimoine public évalué à plusieurs milliards de FCFA. Son rapport a été adressé au Tribunal criminel spécial (TCS), indique M. Atou. Ce dernier, affirme déjà que ledit rapport « truffé d’accusations mensongères de malversations » dirigées contre son cabinet.

Innocent D H

Leave a comment

C’est pour apporter des solutions face à cette problématique que se tiennent depuis le 21 Octobre dernier, dans les principales capitales du…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01