25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Défense
  • Honneur et Fidélité : Armée camerounaise : catalyseur du développement

Honneur et Fidélité : Armée camerounaise : catalyseur du développement

mercredi, 20 avril 2022 17:10 Nicole Ricci Minyem

Après plus de six décennies consacrées à la construction des précurseurs du développement à travers son territoire national, l’Armée camerounaise se trouve aujourd’hui confrontée à de nouveaux défis. Une opération autre que la guerre dans laquelle il est question de jouer le rôle et de tenir le rang de catalyseur de l’industrialisation du Cameroun.

Un défi certainement difficile à relever, mais l’armée camerounaise n’est pas du tout dépourvue d’atouts. C‘est l’occasion d’ailleurs de mettre à contribution des institutions aux capacités éprouvées, et qui n’attendent que d’être orientées vers de nouveaux objectifs pour explorer d’autres horizons. Ainsi en est-il du CFTA (Centre de Formation des Techniciens des Armées) et de son voisin l’ECCRA (Etablissement Central de réparation et de Construction automobile). Déjà passés maitres dans la récupération et le reconditionnement des pièces métalliques, ces deux établissements ne seraient-ils pas en mesure de se mettre à la conception et l’usinage de moteurs ou de machines-outils ?

Forte de l’expérience et des savoirs accumulés dans la maintenance aéronautique lourde, l’Armée de l’Air pourrait ainsi faire franchir un pas supplémentaire vers de nouvelles ambitions. L’Ecole des Métiers ouverte à Garoua servirait alors de laboratoire et de banc d’essai de technologies liées à l’aviation dans son ensemble.

Du côté de la Marine Nationale, les Ateliers Navals et leurs docks flottants ne seraient-ils pas à même de concevoir des équipements propres à la navigation maritime ?

Et que dire du Centre de Recherche en Santé des Armées (CRESAR) pour la mise au point de produits et dérivés pharmaceutiques adaptés à notre environnement ? que dire de la cartoucherie pour la manufacture d’armements et de munitions depuis peu importées ?

À propos de la main d’œuvre, aucun souci non plus, l’Armée camerounaise regorgeant depuis toujours, de personnels qualifiés dont nombreux sont frais émoulus de grandes écoles d’ingénierie locales et étrangères.

Avec un tel potentiel humain et technique, l’espoir est vivace de voir émerger de nos casernes, des prototypes de tracteurs agricoles, d’aéronefs, de matériels navals et autres engins de conception entièrement locale, et dont les brevets d’invention seraient cédés à des promoteurs privés.

Le fusil dans une main, la planche à dessin dans l’autre, le soldat de la bataille industrielle viendra rejoindre ses frères d’arme armés de pelles sur les chantiers routiers, et ces autres traçant sur le tableau noir, les blancs sillons de la connaissance au profit des enfants de nos campagnes, futurs cerveaux et élites nationales.

Ainsi, et tout en continuant de faire front sur les actuels fronts, notre armée va apporter sa pierre à l’édification de la souveraineté industrielle du Cameroun. /-

Capitaine de Vaisseau

ATONFACK GUEMO,

Chef de Division de la Communication - MINDEF

Leave a comment

Le Ministre Joseph Le précise que l’admission à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, est conditionnée par l’obtention de la moyenne requise…

Agenda

«May 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  






Sunday, 05 June 2022 11:01