25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Santé
  • Premières journées Camerounaises de Sénologies et des Pathologies Mammaires

Premières journées Camerounaises de Sénologies et des Pathologies Mammaires

mardi, 09 novembre 2021 12:15 Nicole Ricci Minyem

Les travaux qui se sont déroulés dans la ville aux sept collines et qui ont pris fin le 5 Novembre dernier, avaient pour thème central: “ Le cancer du sein: quelles avancées en 2021?”

 

Quelques réactions 

 

Professeur Jacques Fame Ndongo - ministre de l’Enseignement Supérieur 

 

“ Le plaidoyer est arrivé à son port. Je suis venu pour montrer l’importance de cette spécialité médicale au Cameroun, voire en Afrique. Nous avons reçu des savants venant de plusieurs pays africains; 

 

Le plaidoyer a bien porté, je suis vraiment heureux de constater que ces moments de partage, d’échanges d’expérience et d’apprentissage ne seront pas les dernières, d’autres viendront, plus enrichissantes, ce qui va permettre d’approfondir tout ce qui a trait à la pathologie du sein;

 

J’ai d’ailleurs appris et, l’une des leçons retenue est que même les hommes ne sont pas à l’abri de cette pathologie et, nous mettrons tout en œuvre pour que les résolutions prises soient véritablement implémentées”.  

 

Mohamed Karim Ben Becher - Ambassadeur de Tunisie au Cameroun 

 

“  Je garde une très bonne impression à la fin de ces journées et je ne regrette pas d’avoir favorablement répondu à l’invitation de l’une de mes compatriotes, professeur d’Universités qui d’ailleurs faisait partie du panel. J’ai été édifié, notamment sur l’état des lieux de cette pathologie en Tunisie...Nous allons nous inscrire dans la même logique en organisant, dans les principales villes du Cameroun que sont Yaoundé et Douala, les deuxièmes journées médicales tunisiennes au Cameroun. Jusqu’au 11 Novembre, toute la chaîne de valeurs médicales sera représentée”.  

 

En rappel, 

 

Les Premières journées Camerounaises de Sénologies et des Pathologies Mammaires ont permis aux spécialistes de la Gynécologie Obstétrique du Cameroun et d’Afrique, de dresser l’état des lieux de la prise en charge des affections du sein, et adapter les pratiques réalistes et réalisables dans un environnement aux ressources limitées.  

 

Au regard des exposés présentés lors de la cérémonie protocolaire, l’on a retenu que le Cancer du sein est la première infirmité mammaire chez les femmes Camerounaises depuis de nombreuses années. 

 

Malheureusement, il arrive qu’il soit diagnostiqué tardivement, en raison du manque d’informations mais beaucoup plus à cause du niveau de développement du plateau technique.

 

Envisager dès lors la médecine traditionnelle comme mesures alternatives afin d’en venir à bout est de plus en plus envisagé; ce qui pourrait, du point de vue des spécialistes, limiter le nombre de décès. 

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

Dans le sillage de la lutte contre les fonctionnaires fictifs au Cameroun, le ministre des Finances a décidé de la mise en…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01