25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Institutionnel
  • Enregistrement des faits d’état civil : Le Bunec sensibilise les autorités traditionnelles à Garoua

Enregistrement des faits d’état civil : Le Bunec sensibilise les autorités traditionnelles à Garoua

mardi, 21 juin 2022 07:34 Innocent D.H.

C’était au cours d’une rencontre organisée le 18 juin dernier au Lawanat du quartier Souari avec l’appui du Projet d’amélioration du système d’état civil au Cameroun pour une citoyenneté active, financé par l’Union européenne. L’opération vise principalement à emmener les populations à faire déclarer les naissances dans les délais. 

 

 Pour que la sensibilisation fasse large écho, l’équipe déployée par l’agence régionale Bureau national de l’état civil (Bunec) sur le terrain a choisi l’approche de diffusion des messages clés en langue locale pour expliquer aux autorités traditionnelles les avantages de déclarer les naissances des enfants dans les délais. « Ils sont venus nous éclaircir la procédure de déclaration de naissance pour que nos enfants aient l’acte de naissance. Nous nous réjouissons parce que avant, il y avait parmi nous ceux qui veulent établir ce document, mais ne savent pas comment faire. A notre tour, nous allons continuer avec la sensibilisation dans les quartiers notamment dans les mosquées et les églises », exprime Sa Majesté Mohamadou Yaya Baka, chef traditionnel de 3ème degré de Souari.

Selon les explications du Chef d’agence régionale du Bunec pour la région du Nord, Nassourou Moussa Moussa, « En touchant aux chefferies traditionnelles, nous sommes convaincus que l’information qui est passée sera diffusée auprès des parents qui seront désormais conscients et pourront emmener à établir les actes à leurs progénitures et eux même pourront faire les actes de mariage ».  

L’opération de sensibilisation rentre dans le cadre de la réforme de l’état civil engagée par le Gouvernement camerounais depuis 2006. « L’Etat a relevé que le système d’état civil fait face à plusieurs problèmes notamment l’ignorance de la population sur l’importance de l’enregistrement des faits d’état civil, la méconnaissance des textes, la négligence même des parents. Plusieurs enfants scolarisés sont sans actes de naissance. Nous voulons emmener un plus grand nombre de personnes à déclarer les actes dans les délais et à maîtriser les procédures de jugement supplétif », fait savoir Sophie Mvoe Kounou, chef de projet d’amélioration du système d’état civil au Cameroun pour une citoyenneté active (PASECA).

Ces autorités traditionnelles du lawanat de Souari également édifiées sur l’importance des actes de mariage et de décès se disent déterminées à porter le message auprès des familles.

Innocent D H

Leave a comment

Le 08 novembre dernier, l’assurance a été donnée à Yaoundé par Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de la Banque des Etats de…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01