25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Diplomatie
  • Ingérence française au Cameroun : L’honorable Mandio Peter William donne la parfaite réplique à Emmanuel Macron

Ingérence française au Cameroun : L’honorable Mandio Peter William donne la parfaite réplique à Emmanuel Macron

lundi, 23 novembre 2020 10:24 N.R.M

Le Député Rdpc du Mbam et Inoubou n’a pas voulu laisser passer cette énième provocation du président français qui, le 16 novembre dernier, dans un entretien accordé aux journalistes Benjamin Roger et Marwane Ben Yahmed, travaillant pour le compte de Jeune Afrique, s’est laissé aller à une attitude paternaliste, condescendante, vis-à-vis du Président de la République du Cameroun.

 

Interrogé sur la question de la crise sécuritaire dans le Nord et le Sud Ouest, de même que sur les mesures préventives prises par le Gouvernement Camerounais par rapport à Maurice Kamto, Macron répond :      

« Pendant très longtemps, le Président Biya n’est pas venu en visite officielle en France. Nous avions eu des contacts par voie téléphonique, mais je lui avais demandé des gestes de confiance avant sa venue à Lyon, en octobre 2019…

Il les avait faits, il y a un an, avec un certain nombre de libérations. La situation s’est de nouveau tendue et j’invite le Président BIYA à effectuer des gestes d’ouverture. Lui aussi doit préparer le renouvellement et pacifier son pays, d’autant plus qu’il a un autre défi beaucoup plus grand : celui de l’avancée de boko haram…

La France n’a pas vocation à protéger des activistes qui cherchent à déstabiliser un pays, il vante les modèles gouvernants Ethiopien avec Abiy Ahmed, Rwandais avec Kagame et Ivoirien avec Alassane Dramane Ouattara ».

Poursuivant dans la même logique, Emmanuel Macron instruit « il instruit l’Union Africaine de trouver des solutions pour un renouvellement rapide de la classe dirigeante Africaine et de militer en faveur des alternances démocratiques… ».

L’élu de la Nation, président du Réseau des Parlementaires pour les Energies Renouvelables, à la lecture de cet entretien a réagi, en affirmant qu’il s’est senti outré et humilié. 

« De quel droit ? De quelle légitimité ? De quelle compétence le président Emmanuel Macron se permet-il de parler du Président Paul BIYA avec condescendance et désinvolture?

L’homme que le peuple souverain Camerounais a plébiscité le 07 octobre 2018 avec 72% de suffrages exprimés en sa faveur pour un mandat de 7 ans ne mérite pas pareille outrance venant de quelqu’un qui prend plaisir à héberger tous les casseurs des Ambassades Africaines et qui paradoxalement a maté avec délectation les mouvements des gilets jaunes en France.

De mémoire, le Président Paul BIYA n’a jamais eu recours aux assassinats pour accéder au pouvoir tel que l’on l’a vécu en Côte-d’Ivoire encore moins à la persécution des opposants pour s’y maintenir. Il est constant que tous les opposants Camerounais y compris les plus virulents vivent au Cameroun et participent joyeusement aux débats publics et aux élections.

C’est bien sous l’ère BIYA qu’on a noté le retour en masse de tous les exilés politiques. Contrairement aux châtiments les plus cruels qui sont réservés aux séparatistes en Ethiopie, ou aux opposants au Rwanda, l’on découvre parfois avec grand étonnement que les criminels arrêtés en zone anglophone reçoivent un traitement digne et sont présentés devant des tribunaux compétents pour répondre de leurs forfaits.

Il serait donc politiquement et intellectuellement malhonnête et inacceptable de la part du Président Français, de prendre l’Ethiopie, le Rwanda et la Côte-d’Ivoire en modèle de démocratie et de respect des droits de l’homme en Afrique.

Par contre, nous avons encore à l’esprit les horribles événements de la politique expansionniste meurtrière de la France dans certains pays Africains ; notamment en Lybie, au Mali, en Centrafrique, etc…

Le Président Paul BIYA, en sage Africain, respectueux des conventions internationales et de la souveraineté des peuples ne s’immisce jamais dans les affaires internes des pays frères et amis.

Dans la même veine, les représentations diplomatiques et consulaires installées sur notre territoire ont toujours bénéficié de la totale protection de nos forces de sécurité et de défense et d’une oreille diplomatique attentive de Yaoundé.

En tant que député de la nation, je dénonce et condamne cette énième ingérence du président Emmanuel Macron dans les affaires de notre pays. Le Cameroun est un Etat libre et indépendant depuis 1960.

Notre souveraineté est non négociable. L’époque des élites vassales et autres satrapes qui prenaient leurs instructions au Quai D’Orsay ou à l’Elysée est révolue. Les dirigeants Africains et leurs peuples méritent respect et considération. J’ai dit ».

 

N.R.M

 

Leave a comment

La décision a été prise ce Lundi par le conseil d’administration de l’instance financière et la Directrice générale du Fonds monétaire international…

Agenda

«June 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930






Sunday, 05 June 2022 11:01