25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables

Monnaie numérique : Avantages et dangers liés à la cryptomonnaie

mercredi, 01 juin 2022 06:27 Innocent D.H.

Dans un récent document rendu public, le Minisère camerounais des Finances (Minfi) renseigne l’opinion publique sur la cryptomonnaie qui cristallise l’attention depuis quelques temps. L’on apprend que la première cryptomonnaie, le bitcoin a été minée en 2009 et n’avait aucune valeur ; sa valeur en avril 2010 était de 14 centimes, le marché avait commencé à prendre sa forme.

 

Selon le document publié par le Minfi, la cryptomonnaie tire ses origines de la philosophie libertarienne ou anarcho-capitalisme, très hostile à l’intervention de l’Etat. L’idée est apparue pour la première fois à la fin des années 80. Ainsi, il était question de créer une monnaie qui puisse être utilisée de manière implacable et fonctionner sans les entités centralisées.

La cryptomonnaie a ensuite évolué au courant de la décennie qui a suivie, sans toutefois donner lieu à un phénomène d’envergure mondiale. David Chaum crée le DIGICASH, forme précoce de paiement électronique cryptographique qui a besoin d’un logiciel utilisateur et des clés cryptés spécifiques pour les transactions.

Avantages de l’investissement en cryptomonnaie

Le document du Minfi est sans équivoque, les cryptomonnaies ont un mécanisme sophistiqué de prévention de l’inflation. Il s’agit du cas particulier du bitcoin. Dans son réseau, l’inflation est empêchée par plusieurs fonctionnalités :

  • Emission ne dépassant pas le plafond non-modifiable de 21 millions unités ;
  • Les nouvelles entités sont émises strictement une fois toutes les 10 minutes ;
  • Tous les 4 ans, l’émission des unités est divisée par deux.

L’on remarque qu’il existe des méthodes similaires dans chaque réseau de cryptomonnaie, cela permet de prédire à l’avance combien de pièces existeront dans une certaine période de temps. En outre, il n’existe pas d’organisme de réglementation qui pourrait prendre la décision exclusive d’augmenter les émissions.

Les cryptomonnaies ont aussi l’atout de garantir des faibles coûts de transaction et paiement rapides. « Les transactions dans les systèmes de cryptomonnaie sont effectuées sur le principe Peer to Peer (P2P), sans la participation d’un organe de contrôle central. La réduction des coûts de maintenance du réseau permet de réduire considérablement les frais de transfert. De plus, les transactions de cryptomonnaie ont une vitesse de traitement élevée », peut-on lire.  

Dangers liés à la cryptomonnaie

Parmi les dangers liés à ce type de monnaie, il convient de relever les risques d’abus, ceux de prolifération des activités criminelles, sans oublier le fait qu’il soit trop volatile et piratable.

S’agissant des risques d’abus, l’une des caractéristiques marquantes de la cryptomonnaie est qu’elle permet de réaliser des transactions de manière anonyme. Avec une monnaie classique, les transactions doivent passer par une banque qui connait le nom et les coordonnées de ses clients ainsi que des personnes et organismes avec lesquels ils réalisent des transactions. Le champ de la réglementation bancaire et financière étant largement défini par son objet (argent et instruments financiers), les cryptomonnaies et les activités dont elles sont le support en auraient naturellement été justiciables si ces qualifications avaient pu leur être appliquées, Tel n’est cependant pas le cas. Bien au contraire, les cryptomonnaies fonctionnent selon un système décentralisé et grâce à des clés de chiffrage (principe de la blockchaim) qui ne nécessitent aucune identification. Il n’est donc pas possible aujourd’hui d’en réguler l’émission. Cette absence de régulation des cryptomonnaies pourrait être un danger sérieux pour les relations contractuelles.

Pour ce qui des risques de prolifération des activités criminelles, il faut dire que du fait de leurs caractéristiques et de leur mode de fonctionnement, les monnaies virtuelles présentent des risques que les criminels considèrent comme des opportunités. Compte tenu de leur anonymat et de leur non traçabilité, les crytomonnaies apparaissent comme des moyens privilégiés pour servir d’intermédiaire dans les échanges dans le cadre de l’économie souterraine et illégale comme le blanchiment d’argent, les trafics d’armes et de drogues et le terrorisme.

Enfin, les crytomonnaies sont trop volatiles et piratables, des valeurs virtuelles non adossées à des activités réelles. En conséquence, elles sont très volatiles. D’après Dwyer (2015), le Bitcoin a été volatile que l’or et les principales devises nationales sur la période 2010-2014. Cette forte volatilité rend les investissements trop risqués. Par ailleurs, aucune autorité ne veille à la sécurisation des coffres forts électroniques et les porteurs n’ont donc aucun recours en cas de vol par des pirates informatiques.

Innocent D H

Leave a comment

Le parti fondé par le Chairman Ni John Fru Ndi arrive quatrième, dans le classement des formations politiques qui ont concouru pour…

Agenda

«May 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  






Sunday, 05 June 2022 11:01