25/10
Christian Wangue, l’éphémère empire d’un journaliste africain « en congé »
14/10
Pratiques mafieuses au Cameroun : Mediapart remporte le procès contre Bolloré
23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Judiciaire
  • Lutte contre la criminalité : De présumés braqueurs présentés à la population

Lutte contre la criminalité : De présumés braqueurs présentés à la population

mercredi, 02 décembre 2020 09:16 Nicole Ricci Minyem

Il s’agit de huit individus, dont l’âge varie entre 19 et 45 ans, et qui ont pour seule ambition dans la vie de semer la terreur au sein de la population, agressant les conducteurs de moto et leurs passagers ; les domiciles privés n’échappaient pas à leurs griffes.

 

C’est devant les services de la Direction de la Police Judiciaire du Littoral que la foule a pu mettre un visage sur ces hors la loi, interpellés à tour de rôle, dans divers points de la capitale économique Camerounaise et qui les amenaient à vivre dans une crainte permanente.   

Le succès de cette opération a été rendu possible grâce aux  renseignements dignes de foi, que les éléments des Forces de Maintien de l’Ordre ont su utiliser à bon escient, montant ainsi des opérations qui leur ont permis de mettre la main à tour de rôle,  sur ces individus et, en faisant parfois des planques de deux ou trois jours.

Le premier à être interpellé c’est le chef de gang, un individu âgé de 38 ans qui a parlé de leur mode opératoire, devant les micros de nos confrères

« Lorsque nous choisissons une cible, nous la suivons au quartier et nous mettons tout en œuvre pour prendre ce qu’il a et ensuite, nous nous retrouvons pour faire le point. Nous utilisons d’autres motos lorsque nous voulons opérer… ».

Le malfrat a été arrêté  au niveau de la Cité Sic, dans le cinquième Arrondissement de la ville de Douala ; C’est pendant son exploitation qu’il a livré les noms de ses complices, dont celui qui réside dans le même quartier que lui, alors qu’un autre a été pris à Elf, dans le troisième Arrondissement de la ville.

Des criminels avérés avec des armes dans leur domicile même s’ils tentent de nier les faits

« J’étais chez moi et un ami m’a appelé pour me demander de le retrouver au niveau de la Elf et dès que je suis arrivé, les policiers m’ont arrêté et m’ont demandé de les conduire chez moi. Ils ont fouillé la maison et c’est là où ils ont retrouvé l’arme ».

D’autres par contre sont des receleurs

« Moi je suis un business man. Quand on m’appelle et on me propose un article, je viens d’abord voir de quoi il s’agit  et c’est lorsque cela m’intéresse que je prends… ».

« Je me rendais à Bonaberi et alors que je me trouvais au niveau de Ndokoti, j’ai reçu un coup de fil et quelques secondes après, la police m’a arrêté avec la machette que je tenais en main. C’est à ce moment qu’on m’a fait comprendre que je suis membre d’un gang… ».

Le plus vieux de cette bande de hors la loi est âgé de 45 ans alors que le plus jeune a 19 ans ; Au cours des derniers mois, ils se sont fixés comme objectif de semer la terreur au sein de la population, agressant les conducteurs de moto et leurs passagers,  mais ils opéraient aussi dans les domiciles privés.

« Partant sur la base des renseignements dignes de foi, nous avons appâté nos proies et nous sommes allés en chaîne et c’est ainsi que nous avons pu démanteler tout le réseau.  Ce n’était pas facile, parce qu’il nous est arrivé de faire des planques de deux ou trois jours ».

Entre les mains de ces hors la loi, les Forces de Maintien de l’Ordre ont récupéré deux pistolets automatiques, une dizaine de munitions, un chargeur et une machette.

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

Une vingtaine d'entreprises prestataires de chantiers routiers défaillantes de leurs obligations viennent de voir leurs contrats résiliés par le Ministre camerounais des…

Agenda

«April 2024»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     






Sunday, 05 June 2022 11:01