23/09
Préparatifs Mondial 2022 : Toko Ekambi forfait pour le match Cameroun-Ouzbékistan.
21/09
La bataille d’équipementier conduit à un bashing entre Samuel Eto’o et Yannick Noah
25/07
L’Union Africaine se félicite de la reprise des exportations de céréales d’Ukraine et de Russie
21/07
Football: la FIFA condamne le Cameroun à payer plus d’un milliard de FCFA au portugais…
20/07
Affaire de mœurs: la sex tapeuse Cynthia Fiangan a passé sa première nuit en prison
19/07
Le Cameroun veut importer 400 000 tonnes de riz en 2022
19/07
Droits de l’homme: Le REDHAC vole au secours du Directeur de publication du journal Le…
19/07
L’ancien Lion indomptable Stéphane Mbia risque la prison en Espagne
19/07
Découvrez le programme du séjour du président français Emmanuel Macron au Cameroun
18/07
Les Lionnes indomptables qualifiées pour les barrages de la Coupe du monde 2023
18/07
Mea Culpa: les camerounais accepteront-ils les excuses de Gaëlle Enganamouit
18/07
Lettre ouverte/Calixthe Beyala au président Macron: «venez-vous pour adouber un homme pour la transition au…
18/07
Emmanuel Macron au Cameroun, c’est confirmé
15/07
Le président de la République nomme de nouveaux responsables au sein de l'armée
15/07
Administration territoriale: le président de la République nomme 14 nouveaux préfets et 57 sous-préfets
15/07
CAN féminine 2022: les Lionnes indomptables éliminées en quart de finale
14/07
Diplomatie: le président Emmanuel Macron annoncé au Cameroun
14/07
Match Cameroun-Nigéria: 5 raisons pour croire à la qualification des Lionnes indomptables
14/07
CAN féminine 2022: les Lionnes parviendront-elles à battre les Super Falcons du Nigéria
14/07
Crise anglophone: l'armée annonce la mort du général ambazonien Field Marshall
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Tribune Libre
  • Violence policière sur Nourane Foster: Mamadou Mota du MRC exige des sanctions contre les policiers concernés

Violence policière sur Nourane Foster: Mamadou Mota du MRC exige des sanctions contre les policiers concernés

mercredi, 21 juillet 2021 03:07 Liliane N.

Mamadou Mota le premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun affirme qu’il est inacceptable de s’attaquer à un député de la nation, en plus une femme.

Dans l’affaire Nourane Foster qui s’est produite hier 20 juillet 2021, Mamadou Mota le premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), a choisi de prendre parti pour l’élue de la nation. Le cadre du MRC ne cautionne pas qu’un policier ait exercé une forme de violence sur un député qui en plus est une femme. Se voulant sentencieux dans sa réaction, il pense que Martin Mbarga Nguele le Délégué général à la sûreté nationale doit sanctionner tous les éléments des forces de maintien de l’ordre impliqués dans l’affaire.

«J'apporte mon soutien à la député Nourane. Des images d'une rare violence montre à quelle point une partie de  notre police s'illustre par des comportements signe de soldats médiévaux. J'existe des sanctions du chef de la police à l'endroit de tous ces éléments de la police, c'est inadmissible, inacceptable de s'attaquer à une élue et en plus une femme. Notre police doit s'émanciper de ce genre de turpitude. Des femmes ont été tuées avec leur enfants au dos, vous aviez justifié cela, en voilà une que vous brutalisez par zèle pour plaire à vos chefs peut-être, mais nous sommes en République. Imaginez un camerounais lambda? C'est juste révoltant !», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

La réaction d’André Luther Meka du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) est toute différente de celle de Mamadou Mota. Le militant du RDPC pense que l’honorable Nourane Foster devrait plutôt présenter ses excuses.

«L'honorable Nourane Fotsing quelque soit son immunité doit respecter les règles édictées par le gouverneur de la région de l'Ouest pour permettre à la communauté musulmane de mieux prier et de se recueillir. Face à cet incident, l'honorable commet deux péchés: l'un, le non respect des mesures prescrites par le gouverneur pour un bon déroulement de la prière des musulmans à l'ouest, mais aussi le fait de ne pas respecter la quiétude, la tranquilité de la prière de la Tabaski de la communauté musulmane. Pour eux, elle devait faire amende honorable pour respecter ce jour faste. Je pense honnêtement que l'honorable Nourane doit demander pardon à toute cette communauté pour ce manque de dévotion à ce jour de culte et de célébration de la Tabaski», a écrit Luther André Meka.

Liliane N.

Leave a comment

Du fait de la situation socio-politique qui perdure dans les régions anglophones du pays, 12 000 employés de la CDC ont été…

Agenda

«September 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  






Sunday, 05 June 2022 11:01